Accès direct au contenu

« J'aime le changement positif que nous apportons à l'enfant et à sa famille »

Inclusion Réadaptation Santé
Jordanie

Esra est physiothérapeute au centre de rééducation de l’hôpital de Basma. Grâce à la collaboration avec HI, un département pédiatrique spécialisé dans la prise en charge des maladies neurologiques a été créé.

Esra, physiothérapeute au centre de réhabilitation de l’hôpital Basma

Esra, physiothérapeute au centre de réhabilitation de l’hôpital Basma | © Oriane van den Broeck/HI

Un nouveau département pédiatrique

Cela fait 2 ans qu’Esra travaille au centre de rééducation de l’hôpital Basma. Depuis l'ouverture du département pédiatrique, elle se consacre au traitement des enfants souffrant de troubles neurologiques. Elle raconte :

« Auparavant, nous travaillions avec les enfants et les adultes réunis dans la même salle d’exercice. Il était difficile de se concentrer sur l’enfant car il y avait d'autres patients et physiothérapeutes. Ici, nous pouvons jouer avec eux. Ils s’exercent à travers le jeu et ne se rendent même pas compte que ça fait partie du traitement »

 

Un meilleur accès à l’information

Une bibliothèque comprenant des ouvrages spécialisés et quelques ordinateurs a également été installée au sein du centre : « Le livre que je lis pour le moment concerne la paralysie cérébrale. Si les parents nous posent une question, nous pouvons faire des recherches sur internet, dans ces ouvrages ou nous renseigner auprès d’un spécialiste afin de les informer », explique Esra.

84 enfants atteints de paralysie cérébrale

Le département accueille maintenant 84 enfants atteints de troubles neurologiques, en moyenne 5 à 6 enfants par jour. Le nombre a considérablement augmenté depuis que cet espace a été créé. La majorité des enfants se sentent mieux et certains arrivent aujourd’hui à marcher.

Les équipes impliquent les membres de la famille dans le traitement du patient. Ils apprennent les gestes de réadaptation à effectuer, qu’ils doivent répéter à la maison.

HI a formé les ergothérapeutes, physiothérapeutes, etc. afin d’améliorer d’avantage la qualité de leurs services : « J'ai suivi une formation sur le traitement de la paralysie cérébrale. J’utilise quotidiennement cette méthode pour traiter les enfants et ça m’est très utile », ajoute Esra.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les enfants réfugiés rohingyas handicapés se distinguent grâce au soutien de HI
© Nicolas Axelrod-Ruom /HI
Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Les enfants réfugiés rohingyas handicapés se distinguent grâce au soutien de HI

« En voyant les autres enfants jouer et en faisant des exercices de stimulation, Zesmin a enfin appris à nous appeler papa et maman. » Les parents de Zesmin, des réfugiés rohingyas vivant au Bangladesh, ont vu leur fille atteinte de trisomie 21, qui avait des difficultés à se déplacer et à communiquer, devenir une petite fille joyeuse et pleine de vie. « Nous avons suivi à la lettre les conseils de Humanité & Inclusion (HI). Et les résultats sont impressionnants. »

Madame Dhahobo, réfugiée et handicapée, ne laissera pas passer le virus !
© HI
Prévention Réadaptation

Madame Dhahobo, réfugiée et handicapée, ne laissera pas passer le virus !

Au Kenya, Humanité & Inclusion (HI) apprend aux plus vulnérables dont les personnes handicapées comme Madame Dhahobo à se protéger contre la COVID-19.

 

Népal : maintenir les séances de réadaptation malgré l’épidémie
© HI
Réadaptation Santé

Népal : maintenir les séances de réadaptation malgré l’épidémie

Le Népal est également touché par l’épidémie Covid-19. Parce qu’il est essentiel d’éviter une rupture dans le processus de soins, Humanité & Inclusion (HI) a continué de mener des séances de réadaptation auprès des personnes qui en avaient besoin, en respectant les mesures sanitaires.