Goto main content
 
 

Apporter de l’aide là où les besoins sont les plus importants

Réadaptation Urgence
Ukraine

Dans toute l'Ukraine, HI soutient les personnes déplacées et les hôpitaux où les besoins sont les plus importants.

Dans un hôpital de Lviv, Virginie Duclos, responsable de la réadaptation d'urgence chez HI, dispense une formation spécialisée sur les soins à apporter à un patient brûlé par des armes explosives. © HI

Dans un hôpital de Lviv, Virginie Duclos, responsable de la réadaptation d'urgence chez HI, dispense une formation spécialisée sur les soins à apporter à un patient brûlé par des armes explosives. | © HI


HI continue de soutenir les victimes de violences armées

Dans un hôpital de Lviv, HI intervient pour soutenir la prise en charge des patients entrants, notamment les victimes de brûlures et les amputés suite aux attaques armées en Ukraine. À Lviv, Virginie Duclos dispense une formation spécialisée sur les soins à un patient brûlé par des armes explosives dans le conflit en cours. © HI

« Le nombre de patients atteints de brûlures et d'amputations augmente dans tout le pays », déclare Virginie Duclos, responsable de la réadaptation d'urgence chez HI. 

Virginie fournit un soutien technique et une formation spécialisée aux soignants et aux étudiants en kinésithérapie et en ergothérapie qui se sont portés volontaires pour venir en aide aux patients de plus en plus nombreux.

« Il y a un grand besoin d'un plus grand nombre de travailleurs de rééducateurs dans les hôpitaux », affirme Virginie. « Aujourd’hui, presque tout repose sur les efforts des bénévoles, du traitement aux fournitures. »

Les formations mettent l’accent sur le traitement des brûlures et des amputations postopératoires, car les deux nécessitent des soins spécifiques et spécialisés pour favoriser la guérison et prévenir les problèmes fonctionnels à long terme. Dans les prochains jours, Virginie se déplacera vers l'est à Dnipro pour dispenser d'autres formations et des soins de soutien là où les besoins sont les plus importants.

Les Nations unies ont enregistré plus de 4 300 victimes civiles depuis le 24 février, dont près de 2 500 personnes blessées au cours du conflit. On peut s’attendre à ce que les chiffres réels dépassent largement les estimations officielles.

HI apporte également un soutien administratif au personnel hospitalier débordé en établissant les dossiers des patients pour améliorer le suivi et les soins aux personnes ayant des besoins multiples.

Des besoins spécifiques dans les centres collectifs et institutions

Dans l'Est du pays, de lourds bombardements sont en cours et les besoins sont considérables. HI soutient activement les centres collectifs, les institutions et les autres installations abritant les familles touchées, comme les abris souterrains et les stations de métro.

« A Dnipro, nous avons entendu parler d’un centre collectif accueillant des personnes âgées et des personnes handicapées qui ont été déplacées », déclare Fanny Mraz, directrice des urgences HI en Ukraine. « Les gens sont traumatisés par les tirs d'obus et les bombardements. Ils ont dû quitter leur maison dans la précipitation, en laissant derrière eux leur vie, leurs effets personnels et leurs aides à la mobilité. Une femme âgée originaire de la région de Donetsk n’a pas pu emporter son fauteuil roulant avec elle parce que la personne qui l’a transportée lui a demandé de l'argent pour transporter le fauteuil et qu’elle ne pouvait pas se permettre de payer. Elle se déplace maintenant avec beaucoup de difficulté, en utilisant deux vieilles cannes. »

Les résidents comme le personnel ont besoin d’aide.

« La directrice de l’association qui dirige le centre est fatiguée et commence à présenter des signes de détresse psychologique à force de voir l’état dans lequel arrivent les personnes », explique Fanny. « La mobilité et l'hygiène sont les deux plus grandes préoccupations du centre en ce moment. La directrice veut également procéder à quelques rénovations simples pour améliorer l'accessibilité, mais elle n’en a pas les moyens financiers. »

Au cours de la semaine écoulée, HI a fait don de quelques 130 aides à l’hygiène et à la mobilité, dont des fauteuils roulants, des déambulateurs, des cannes, des béquilles, des chaises percées et des bassins hygiéniques aux trois institutions et deux centres collectifs à Dnipro et Kharkiv. Les gens pourront emporter les dispositifs avec eux lorsqu'ils partiront et HI continuera à fournir du matériel aux centres au fur et à mesure des besoins. HI prévoit également d’aider financièrement l'association pour contribuer aux rénovations d'accessibilité dans la salle de bains et aux salaires du personnel. Un soutien supplémentaire en matière d'hygiène, de santé mentale et de soutien psychosocial est également en cours pour les installations.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Fatou Thiam  

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Je suis heureux de pouvoir me tenir debout. »
© HI
Réadaptation Santé

« Je suis heureux de pouvoir me tenir debout. »

Rashid a fui le Congo avec sa famille en 2018. Il vit désormais au camp de réfugiés de Kakuma, au Kenya, HI a soigné son handicap.
HI favorise la croissance des enfants souffrant de malnutrition
© HI
Réadaptation

HI favorise la croissance des enfants souffrant de malnutrition

La malnutrition empêchait Pal de se développer comme les autres enfants de son âge. Grâce à la thérapie de stimulation de HI, il peut désormais s'asseoir, se tenir debout et marcher tout seul.
HI staff en Ukraine : Anna
© HI
Urgence

HI staff en Ukraine : Anna

Anna Bekh était retournée en Ukraine auprès de sa famille. Deux jours plus tard, la guerre éclate. Elle rejoint l'équipe d'intervention d'urgence de HI.