Go to main content

Convention relative aux droits des personnes handicapées : le rôle majeur de Handicap International

Insertion

Il y a dix ans, la Convention relative aux droits des personnes handicapées étaient adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies. Elle a été adoptée depuis par 168 États. Handicap International a joué un rôle majeur pour l’élaboration de ce texte.

Au moment de l’élaboration de la Convention, l’association a fait en sorte que les personnes handicapées vivant dans les pays pauvres participent aux discussions, que leur voix soit entendue. Cela a impliqué notamment un travail de coordination et de traduction pour qu’elles puissent suivre les débats, et pour leur permettre de faire passer leur message.

L’association s’est également beaucoup investie pour qu’un article de la Convention soit dédié à la coopération internationale : en créant une obligation pour les États donateurs d’appliquer les dispositions de la Convention à leur aide internationale, Handicap International a fait en sorte que les préoccupations, besoins et priorités des personnes handicapées soient intégrés dans tout financement des actions de coopération.

Les personnes handicapées ont ainsi pu témoigner sur leur vécu au quotidien, leurs situations particulières… des choses invisibles pour des personnes non handicapées… Il était important de refléter la diversité des discriminations. La situation d’une femme avec un handicap auditif dans une zone isolée du Kenya n’est effectivement pas la même que celle d’un homme aveugle en Europe. Je pense qu’un des succès de cette Convention a justement été de parvenir à combiner dans un texte unique les différentes préoccupations et discriminations telles qu’elles sont vécues par des groupes de personnes handicapées très variés.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Reema : « Mon vœu le plus cher, retourner dans mon village et retrouver ma maman »
© Elise Cartuyvels/HI

Reema : « Mon vœu le plus cher, retourner dans mon village et retrouver ma maman »

Reema, 14 ans, a été abandonnée à ses 6 ans. Atteinte de phocomélie à sa naissance (malformation congénitale), elle n’a pas marché pendant des années. Avec le soutien de HI, elle a reçu une prothèse et suivi des séances de réadaptation. Aujourd’hui, Reema va à l’école et s’entraine chaque matin pour devenir danseuse.

Séisme Népal : Nirmala et Khendo inséparables
© Elise cartuyvels/HI

Séisme Népal : Nirmala et Khendo inséparables

Le 25 avril 2015, un violent tremblement de terre secoue le Népal. À des centaines de kilomètres l’une de l’autre, Nirmala et Khendo sont ensevelies sous les décombres. Elles sont emmenées à l’hôpital et sont amputées d’une jambe. Elles s’y rencontrent, suivent de nombreuses séances de réadaptation avec les physiothérapeutes de HI et réapprennent à marcher. Trois ans plus tard, elles sont devenues inséparables, vont à l’école ensemble, et rêvent de danser.

3 ans après le séisme HI poursuit son aide aux victimes
© Prasiit Sthapit/HI

3 ans après le séisme HI poursuit son aide aux victimes

Il y a trois ans, la terre tremble au Népal. Plus de 8 000 personnes perdent la vie, et plus de 22 000 autres sont blessées. HI, présente sur place, intervient immédiatement auprès des personnes affectées, et vient en aide à plus de 15 000 personnes.