Accès direct au contenu

COVID-19 : pour un accès équitable au vaccin

Santé
International

170 millions de personnes dans le monde ont été infectées par la COVID-19. La vaccination est essentielle pour lutter contre la crise.

Un agent de sensibilisation utilise un imagier de sensibilisation sur la Covid-19 à Bangui, en République centrafricaine, le 19 novembre 2020. Dans le cadre des activités du projet Synergies, les personnes handicapées ont été informées sur le virus et les mesures préventives par leurs pairs à travers le réseau des organisations de personnes handicapées (OPH).

Un agent de sensibilisation utilise un imagier de sensibilisation sur la Covid-19 à Bangui, en République centrafricaine, le 19 novembre 2020. Dans le cadre des activités du projet Synergies, les personnes handicapées ont été informées sur le virus et les mesures préventives par leurs pairs à travers le réseau des organisations de personnes handicapées (OPH). | © A. Surprenant / HI

Humanité & Inclusion (HI) déplore l'inégalité d'accès au vaccin entre les pays riches et les pays à faible revenu. L'association défend un accès universel et équitable au vaccin contre la Covid-19.

Jusqu'à présent, plus de 82% des doses de vaccin dans le monde sont allées aux pays riches. Seuls 0,3 % sont allés aux pays à faible revenu, affirme le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres[1].

Les États devraient respecter leur engagement envers la collaboration mondiale visant à accélérer le développement, la production et l'accès équitable aux tests, traitements et vaccins contre la COVID-19 lancée par l'Organisation mondiales de la santé (OMS) et ses partenaires fin avril 2020 (l'ACT-A[2]). Ils devraient également faire don d'une partie de leurs propres stocks de vaccins pour contribuer à rectifier l'inégalité de la distribution mondiale des doses entre pays riches et pays pauvres.

Priorité aux personnes handicapées

Les personnes handicapées - qui représentent 15 % de la population mondiale - sont particulièrement exposées à la COVID 19 et doivent faire face à d'importants obstacles pour accéder aux informations et aux services de santé. 80 % des personnes handicapées dans le monde vivent dans la pauvreté[3].  Elles sont souvent isolées ou rejetées par leur communauté.

Dans de nombreux pays, les services de santé ne sont pas accessibles aux personnes handicapées en raison de l'inaccessibilité des bâtiments, de l'absence d'équipement médical, des coûts élevés, de l'inaccessibilité des transports, etc.

Les personnes handicapées ont souvent des difficultés à obtenir des informations sur la pandémie car les informations sur la santé sont rarement adaptées aux personnes handicapées : par exemple, une campagne de sensibilisation à la radio ne sera pas accessible aux personnes sourdes ou malentendantes. Les personnes aveugles ou malvoyantes ne pourront pas accéder aux informations contenues dans les brochures rédigées dans un format inadapté.

Impliquer les personnes handicapées

Le déploiement des campagnes de vaccination, la planification et l'élaboration des politiques afférentes, doivent être organisés avec la participation des personnes handicapées et des organisations qui les représentent. Elles sont les mieux placées pour garantir que les campagnes de vaccination incluent les personnes handicapées et soient adaptées à leurs besoins.

HI et la pandémie de COVID

  • Depuis mars 2020, les équipes de HI travaillant au niveau des pays ont adapté leurs activités à la crise sanitaire. HI a soutenu 2,2 millions de personnes dans 46 pays :
  • HI a sensibilisé 1,6 million de personnes aux risques et aux moyens de prévention.
  • HI a distribué 138 000 kits d'hygiène et 800.000 masques.
  • HI a fourni une assistance alimentaire à près de 7000 personnes.
  • HI a apporté un soutien psycho-social à 225 000 personnes.
  • HI a transporté 4 000 m3 de matériel d'urgence.
 

[2] L'accélérateur d'accès aux outils COVID-19 (ACT), est une collaboration mondiale visant à accélérer le développement, la production et l'accès équitable aux tests, traitements et vaccins contre la COVID-19. Il a été lancé fin avril 2020 et rassemble des gouvernements, des scientifiques, des entreprises, la société civile, des philanthropes et des organisations de santé mondiale.

[3] L'Agenda 2030 pour le développement durable, paragraphe 23.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Réduction des risques de catastrophes : un besoin humanitaire croissant
© Benoit Almeras / HI
Prévention Urgence

Réduction des risques de catastrophes : un besoin humanitaire croissant

La fréquence et l'intensité des catastrophes naturelles ne cessent d'augmenter et les populations vulnérables et les pays à faible revenu en subissent les plus grandes conséquences.

"Notre objectif est de minimiser l'impact des catastrophes"
© HI- Archives
Prévention Urgence

"Notre objectif est de minimiser l'impact des catastrophes"

Avec l'augmentation des catastrophes naturelles, Jennifer M'Vouama, chargée de plaidoyer pour la réduction des risques de catastrophes à Humanité & Inclusion (HI), explique le besoin pour inclusion dans la réponse des ONG.

Népal : HI aide les enfants handicapés à accéder à l’éducation
© Suman Buda / HI
Inclusion Réadaptation Santé

Népal : HI aide les enfants handicapés à accéder à l’éducation

Rabina, une jeune fille à la volonté de fer, est née avec une paralysie cérébrale. Rabina est suivie dans le cadre du projet ENGAGE, géré par Humanité & Inclusion (HI), qui lui permet d’être plus indépendante et de vivre plus dignement.