Go to main content
 
 

Cyclone Idai : le personnel de HI à Beira, au Mozambique, est sain et sauf.

Urgence
Mozambique

Après plus de 48 heures coupée du reste du monde, Beira, la ville du Mozambique dévastée par le cyclone Idai le 15 mars, nous commençons à recevoir les premières images et les premiers récits.

Une famille à Beira, au Mozambique, commence à réparer les dégâts du cyclone Idai 18/03/2019

Une famille à Beira, au Mozambique, commence à réparer les dégâts du cyclone Idai 18/03/2019 | © Candido Jesus/HI

Une ville défigurée

Les dégâts sont plus importants que prévu et certaines zones ont été détruites jusqu’à les rendre méconnaissables. Les dernières estimations portent à plus de 1 000 le nombre potentiel de morts, mais ce chiffre ne peut être confirmé à ce stade.  Les employés de HI à Beira et leurs familles sont sains et saufs

Les zones rurales inaccessibles

Nous ne disposons pas encore d’informations fiables au sujet des régions rurales voisines et nous sommes extrêmement inquiets pour la santé des personnes que les secours n’ont pas encore atteintes..

Envoyer l’aide là où elle est le plus urgemment requise

Fabrice Renoux, expert logistique de HI, va rejoindre l’équipe HI au Mozambique pour évaluer les besoins et définir la réponse que pourra apporter l’association. Il fait le point sur la situation avant de partir pour Beira : 

« À ce stade, nous ne savons pas exactement quels sont les besoins. Une fois sur place, nous pourrons recueillir des informations et déterminer où se trouvent les personnes les plus vulnérables et quels sont leurs besoins les plus urgents. Mon rôle est d’identifier les dégâts des infrastructures, par exemple les routes bloquées ou détruites, et de trouver des solutions pour faciliter le travail des organisations humanitaires qui s’efforcent de réagir le plus vite possible. »  

Inclure les plus vulnérables à la réponse d’urgence

HI prévoit de fournir un soutien logistique et de s’assurer que la réponse d’urgence soit inclusive, autrement dit, que les personnes handicapées, âgées et vulnérables puissent accéder à une aide essentielle et appropriée.  

Suite à l'évaluation, les actions de HI peuvent comprendre :
- Aide alimentaire, dont le traitement nutritionnel des enfants malnutris
- Traitement de l'eau et promotion de l'hygiène
- Abris et articles non alimentaires (kits de cuisine, kits d'hygiène, outils agricoles)
- Protection des plus vulnérables
 

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

30 000 personnes tuées ou blessées par des armes explosives en 2019
© P. Houliat / HI
Mines et autres armes Urgence

30 000 personnes tuées ou blessées par des armes explosives en 2019

Le partenaire de HI, Action On Armed Violence (AOAV), publie son bilan sur  les victimes des armes explosives en 2019.

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »

Moïse avait quatre ans lorsqu’il a perdu sa jambe gauche suite au séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010.

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après

Haïti n’a pas été épargnée au cours de ces 10 dernières années. À un tremblement de terre dévastateur, suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse encore le pays aujourd’hui. En 2010, HI a déployé en Haïti l’une de ses plus grandes interventions d’aide humanitaire. Elle apporte encore aujourd’hui une contribution majeure au renforcement du réseau local de réadaptation physique.