Accès direct au contenu

"Elle se lève, impatiente d’aller à l’école"

Inclusion
Palestine

À Gaza (Territoires palestiniens), HI met en place un projet d’éducation inclusive. Nermeen et sa fille Shahed bénéficient d’un soutien personnalisé et d’un accompagnement psychologique à l’école comme à la maison. 

Nermeen, et sa fille Shahed, à l’école

Nermeen, et sa fille Shahed, à l’école | © Oriane van den Broeck / HI

Shahed a 13 ans, elle est handicapée. Avec sa mère, Nermeen, elle est soutenue par HI, qui permet à la jeune fille de recevoir une éducation et apporte son soutien à sa famille. 

L’éducation pour tous 

Shahed, 13 ans, est atteinte d’un handicap physique et de difficultés d’apprentissage. Sa mère, Nermeen n’avait pas l’habitude d’être impliquée dans le parcours scolaire de sa fille. Il était difficile pour elle de convaincre sa famille de la nécessité de répondre aux invitations de l’école.

« Je ne participais pas aux activités extérieures car j’avais peur de l’attitude négative de mes proches. J’évitais les situations où il aurait fallu faire face à des commentaires ou des regards accusateurs. Je devais rester à la maison », confie Nermeen. 

La perception du handicap 

Le groupe de soutien aux parents d’enfants handicapés a accompagné Nermeen. « J’ai donné la priorité à ma fille. J’ai choisi d’être forte et avec le soutien de l’école et du groupe, j’ai réussi à convaincre ma famille. Aujourd’hui, je suis libre de participer à toutes les activités scolaires », explique-t-elle. 

Sortir les familles de leur isolement 

Le groupe permet aux parents de se confier sur leurs expériences et leurs difficultés quotidiennes. Cette initiative est un succès : les parents forment aujourd’hui un réseau de soutien qui va au-delà des séances. Les mères comme Nermeen ne se sentent plus seules :

« Quand je suis confrontée à une difficulté, je sais où aller ». 

L’envie d’aller à l’école 

Les enseignants sont toujours en contact avec elle et l’informent des progrès réalisés par sa fille. Un système de correspondance entre parents et professeurs a été mis en place : un carnet sert de support aux échanges. Shehad et sa mère communiquent mieux entre elles, l’enfant est plus épanouie.

« Elle se sent à l’aise à l’école, elle est heureuse. Elle s’est fait beaucoup d’amis. Elle se lève même aux aurores, impatiente d’aller à l’école ».

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI aide Ismail, victime d’une mine anti-personnel à se tenir debout
© HI
Inclusion Mines et autres armes Réadaptation

HI aide Ismail, victime d’une mine anti-personnel à se tenir debout

Ismail a perdu ses deux jambes lors de l’explosion d’une mine quand il avait 14 ans. Humanité & Inclusion (HI) lui apprend à marcher avec ses nouvelles prothèses.

Les enfants réfugiés rohingyas handicapés se distinguent grâce au soutien de HI
© Nicolas Axelrod-Ruom /HI
Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Les enfants réfugiés rohingyas handicapés se distinguent grâce au soutien de HI

« En voyant les autres enfants jouer et en faisant des exercices de stimulation, Zesmin a enfin appris à nous appeler papa et maman. » Les parents de Zesmin, des réfugiés rohingyas vivant au Bangladesh, ont vu leur fille atteinte de trisomie 21, qui avait des difficultés à se déplacer et à communiquer, devenir une petite fille joyeuse et pleine de vie. « Nous avons suivi à la lettre les conseils de Humanité & Inclusion (HI). Et les résultats sont impressionnants. »

La COVID-19 aggrave la misère des sans-abri
© HI
Inclusion Santé

La COVID-19 aggrave la misère des sans-abri

A Lomé, capitale du Togo, les restrictions liées à la COVID-19 ont aggravé les conditions de vie des sans-abri. Parmi eux, beaucoup d’enfants et de mères isolées. Humanité & Inclusion (HI) a organisé des maraudes pour leur venir en aide.