Accès direct au contenu

« En une seconde, la moitié de son corps était en feu »

En avril dernier, Baraa a été victime d’un accident domestique qui a laissé la moitié de son corps grièvement brûlée. Depuis, cet enfant de 9 ans se remet de ses blessures à l’hôpital de Qayyarah, au sud de Mossoul, où un physiothérapeute de Handicap International lui procure des soins de réadaptation. 

Baraa sur son lit à l’hôpital de Qayyarah. | © E. Fourt / Handicap International

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Éducation, filles, handicap : HI engagée à résoudre l'équation de l'exclusion
© Pascale Jérôme Kantoussan/HI
Droits Inclusion

Éducation, filles, handicap : HI engagée à résoudre l'équation de l'exclusion

Suite à une étude menée en 2019 au Burkina Faso, au Mali et au Niger, et à l'occasion de la Journée internationale de l'éducation le 24 janvier, Humanité & Inclusion (HI) alerte les gouvernements des pays du Sahel et les organisations de coopération internationale sur l'exclusion des filles handicapées de l'école. Dans le monde entier, les femmes handicapées ont trois fois plus de chance d'être analphabètes que les hommes non handicapés.

Moïse, victime du séisme en Haïti, peut aujourd’hui jouer au foot
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

Moïse, victime du séisme en Haïti, peut aujourd’hui jouer au foot

Moïse, 15 ans, a perdu sa jambe suite au séisme en Haïti en 2010. Grâce au soutien de Humanité & Inclusion (HI), il a reçu une prothèse, qui est régulièrement réadaptée.

Haïti : 11 ans après le séisme, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables
© Nadia Todres/HI
Réadaptation Urgence

Haïti : 11 ans après le séisme, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables

Après le tremblement de terre qui avait frappé Haïti le 12 janvier 2010, Humanité & Inclusion (HI) avait alors déployé l’une des plus vastes interventions d’urgence de son histoire. Aujourd’hui, l’association poursuit ses actions auprès des plus vulnérables.