Accès direct au contenu

Exposition La sécheresse nous a rendus égaux d’Adrienne Surprenant à la MDD

Protéger les populations vulnérables
International

Du 11 mars au 1er avril 2018, HI & la Maison du développement durable (MDD) ont présenté l’exposition La sécheresse nous a rendus égaux de la photographe Adrienne Surprenant.

La sécheresse nous a rendus égaux

La sécheresse nous a rendus égaux | © Adrienne Surprenant

Selon les Nations Unies, les sécheresses en Somalie, au Soudan du Sud, au Yémen et au Nigéria causent la pire crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale. En Somalie, 6,2 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence.

© Adrienne Surprenant

Adrienne Surprenant a parcouru le Somaliland, l’une des régions de Somalie les plus touchées par les sécheresses. Depuis deux ans, les pluies saisonnières du Gu et du Deyr sont très faibles et, sur l’ensemble du pays, 80 % du bétail, principale source de revenus du gouvernement non reconnu, est mort. Plus de 59 000 bergers nomades et leur famille ont été forcés à l’exode vers les villes ou les villages.

Sans cesse en conflit avec la Somalie centrale voisine, ce petit territoire autoproclamé est aujourd’hui menacé par une autre forme de violence : l’impact des changements climatiques sur son mode de vie traditionnel. L’État ne détient pas les moyens pour soutenir ses populations vulnérables.

« Les changements climatiques augmentent d’ores et déjà les risques de catastrophes naturelles. Nous observons des phénomènes climatiques souvent rares, parfois inédits, en tout cas inattendus, et comme à l’accoutumée, les populations les plus vulnérables sont aussi celles qui sont les plus affectées par ces désastres. Même une organisation comme Humanité et Inclusion a dû s’intéresser aux changements climatiques pour continuer à améliorer les conditions de vie des populations les plus vulnérables, notamment celles des personnes handicapées », explique Julien Fouilland, Référent technique en réduction inclusive des risques de catastrophes et adaptation au changement climatique, pour Humanité & Inclusion.

Adrienne Surprenant

Adrienne Surprenant a étudié la photographie commerciale au Collège Dawson avant d’adopter une démarche documentaire. Elle travaille sur l’idée de nation et sur la construction de l’identité dans son rapport avec le territoire. Son premier travail de photographie documentaire, En attendant le Canal au Nicaragua, a été exposé à Visa pour l’image en 2015. Elle fait partie du 30 Under 30 Women Photographers 2017 de Photo Boîte.

Un vernissage

Le vernissage de l’exposition a eu lieu le mardi 13 mars dernier. À cette occasion, l’association Humanité et Inclusion (HI) Canada a présenté Une adaptation plus inclusive aux changements climatiques, une conférence présentée par Julien Fouilland, Référent technique en réduction inclusive des risques de catastrophes et adaptation au changement climatique, & Annie Lafrenière, Référente technique en insertion sociale, qui aborde les impacts particulièrement lourds des changements climatiques sur les populations à risque, notamment  les enfants et les adultes handicapés. HI Canada était fière de compter sur la participation de Richard Simard, Coordonnateur du projet Innovation et mobilisation pour la sécurité alimentaire (IMSA) à L’ŒUVRE LÉGER, pour alimenter la discussion sur les différentes pratiques en matière d’intervention en changements climatiques, notamment en sécurité alimentaire. Mathieu Simard, candidat PhD en sciences de la réadaptation à l'Université McGill, est venu présenter les résultats d'une recherche réalisée par UCL avec le soutien de DFID, portant sur les personnes en situation de handicap et la résilience aux aléas climatiques.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Humanité & Inclusion poursuit ses activités afin de venir en aide aux réfugiés rohingyas durant l’épidémie de la Covid-19
© Shumon Ahmed/HI
Protéger les populations vulnérables Santé Urgence

Humanité & Inclusion poursuit ses activités afin de venir en aide aux réfugiés rohingyas durant l’épidémie de la Covid-19

Entrevue de Jean-Loup Gouot, Directeur de Humanité & Inclusion (HI) au Bangladesh, au sujet de nos activités menées suite à l’épidémie COVID-19, auprès des réfugiés rohingyas.

Entretien avec Jean-Loup Gouot sur la pandémie COVID-19
© M. A. Islam / HI
Protéger les populations vulnérables Santé Secourir les déplacés/réfugiés

Entretien avec Jean-Loup Gouot sur la pandémie COVID-19

Jean-Loup Gouot, Directeur de Humanité & Inclusion (HI) au Bangladesh, témoigne au sujet de l’impact du COVID-19 dans le pays et rappelle les risques de cette épidémie, en particulier pour les réfugiés rohingyas

HI adapte ses actions pour faire barrage à la COVID-19 et protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Inclusion Santé Urgence

HI adapte ses actions pour faire barrage à la COVID-19 et protéger les plus fragiles

Sur le terrain, partout où c’est possible, les équipes de Humanité & Inclusion (HI) adaptent leurs activités pour couper cours à la pandémie de la COVID-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés, avec pour mot d’ordre de protéger du virus et d’agir sur les effets de cette crise, avec une attention particulière envers les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées.