Go to main content
 
 

Harith sur le chemin de la convalescence

Mines et autres armes Secourir les déplacés/réfugiés
Irak

En décembre 2016, Harith, 9 ans,  a été touché par un tir de roquette à Mossoul. Les grandes tiges de métal qui sortent de sa jambe témoignent de l’intensité de son accident.

© E. Fourt / Handicap International

En décembre 2016, Harith a été touché par un tir de roquette à Mossoul. Grièvement blessé à la jambe, il a fui les combats avec sa famille et a trouvé refuge dans le camp de déplacés de Hasansham (Kurdistan irakien). | © E. Fourt / Handicap International

Younes, son père, raconte : « À la fin de l’année dernière, les bombardements ont commencé dans notre quartier. Un matin, nous avons décidé de fuir la ville en voiture et une roquette nous est tombée dessus. Mon frère est mort sur le coup, et mon fils a été grièvement blessé. Nos voisins nous ont emmenés à l’hôpital, où nous sommes restés une semaine. »

Cet incident marque le début d’une série d’épreuves pour la famille de Harith. « À notre sortie de l’hôpital, nous nous sommes réinstallés dans une zone près de chez nous, mais le mois suivant, les bombardements ont recommencé et nous avons dû fuir à nouveau, » explique le père. Ils ont finalement trouvé refuge dans le camp de déplacés de Hasansham, au Kurdistan irakien, et Harith vit désormais avec dix autres membres de sa famille dans une seule tente.

« Des mois après sa blessure, il souffre encore beaucoup et a du mal à marcher. Mon but est de l’aider à se déplacer. Aujourd’hui, c’est sa troisième séance de kinésithérapie, » explique Mohammad, physiothérapeute chez Handicap International, qui souhaite initier une nouvelle session de réadaptation avec le petit garçon.

Le physiothérapeute l’encourage au fil des exercices mais le petit garçon garde les sourcils froncés : chacun de ses mouvements est une épreuve, même plusieurs mois après avoir été blessé. Pour tenter de lui faire oublier la douleur pendant quelques instants, Diana et Mohamad proposent alors une activité de dessin.

La session de physiothérapie touche à sa fin et Harith finalise son dessin. Il dit alors timidement à Diana : « À l’école du camp aussi, on dessine. J’adore aller là-bas. J’aime surtout étudier les sciences… ». L’arrivée du petit garçon dans le camp lui aura permis d’aller à l’école pour la première fois.

« Dans quelques mois, je pense qu’il pourra remarcher correctement, et ses parents n’auront plus besoin de le porter jusqu’à là-bas, il pourra y aller tout seul, comme ses copains », indique Mohammad, faisant un clin d’œil au petit garçon.

La situation à Mossoul

Les combats entre groupes armés et forces gouvernementales en Irak, au cours de ces dernières années, ont engendré le déplacement de plus de 3 millions de personnes. Au total, on estime que 11 millions de civils ont besoin d’une assistance humanitaire dans le pays. Avec l’offensive sur Mossoul, les organisations internationales font face à un défi sans précédent. Plus de 500 000 personnes ont fui les combats, depuis le 17 octobre dernier et on dénombre un nombre important de civils blessés.

Handicap International et la crise irakienne

Plus de 125 000 personnes ont bénéficié d’actions de Handicap International depuis lelancement de ses opérations d’urgence en Irak, en 2014. Les actions de l’association sont réévaluées régulièrement, pour tenir compte d’une situation très volatile sur l’ensemble du territoire irakien. Handicap International mène actuellement des activités de protection des populations, sensibilisation aux risques de mines et armes conventionnelles, études non-techniques et dépollution de zones potentiellement dangereuses, réadaptation physique et fonctionnelle, soutien psychosocial, soutien à des centres de santé , formation, plaidoyer  et support technique à des partenaires pour renforcer l’inclusion des personnes vulnérables (handicapées, blessées, âgées, etc.) au sein de leurs services.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Vieillir dans un camp de réfugiés
© Abir Abdullah/HI
Secourir les déplacés/réfugiés

Vieillir dans un camp de réfugiés

Ali et sa famille sont arrivés au Bangladesh il y a plus d’un an. Les conditions de vie sont alors difficiles mais la famille réussit tout de même à s’installer dans un abri provisoire et à accéder aux services essentiels; eau, nourriture, premiers soins, etc. Quelque temps plus tard, tout a basculé lors d’une cérémonie religieuse. Pendant la prière, Ali a été pris de douleur et a perdu l’usage du côté droit de son corps. Il venait de subir un accident vasculaire cérébral.

Vers une déclaration politique contre les bombardements en zones peuplées
© HI
Mines et autres armes

Vers une déclaration politique contre les bombardements en zones peuplées

Le lundi 18 novembre, aux Nations unies à Genève, les délégations d’États, les militaires, les agences des Nations Unies et la société civile se réuniront pour entamer des discussions sur une déclaration politique contre l'utilisation des armes explosives dans les zones habitées.

Conférence de Vienne sur la protection des civils dans les guerres urbaines
© HI
Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Conférence de Vienne sur la protection des civils dans les guerres urbaines

La Conférence de Vienne a lieu les 1er et 2 octobre. Alma Taslidžan Al-Osta, responsable du plaidoyer chez HI, explique les derniers préparatifs :