Goto main content

HI aide les réfugiés rohingyas victimes d’un incendie au Bangladesh

Urgence
Bangladesh

Humanité & Inclusion (HI) est venue en aide aux victimes de l’incendie du 14 janvier 2021 dernier qui a détruit plus de 500 abris dans le camp de réfugiés de Nayarapa, au Bangladesh.

© HI

Un incendie a ravagé le camp de réfugiés de Nayapara, au Bangladesh, le 14 janvier, détruisant plus de 500 abris faits de tôles et de bambous. Plus de 2000 personnes ont perdu leur logement.


« Notre abri est entièrement calciné. Nous avons tout perdu. Notre fils, Shohelur, atteint de paralysie cérébrale, a perdu sa chaise roulante sans laquelle il ne peut se déplacer et voir ses amis. Nous avons besoin d’aide »,

confie sa mère.

Dès le lendemain de l’incendie, les équipes de HI, qui aident les réfugiés rohingyas au Bengladesh depuis 2017, ont distribué des kits comprenant du savon, des lampes solaires, de la vaisselle, des vêtements, etc. à plus de 500 familles.
4 travailleurs psychosociaux de HI ont aussi été mobilisés afin d’apporter un soutien psychologique aux personnes qui en avaient besoin. Des béquilles, des déambulateurs, etc., ont également été distribués à ceux qui ont perdu leur équipement dans l’incendie.

 

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Je ne me considère pas comme une victime »
© HI
Urgence

« Je ne me considère pas comme une victime »

Denys, habitant de Kiev et médiateur culturel de HI en Ukraine, partage son expérience de l’évacuation de sa famille lors du conflit armé.

Soutenir les personnes vulnérables et ceux qui les accueillent
© HI
Urgence

Soutenir les personnes vulnérables et ceux qui les accueillent

A l’est de l’Ukraine, des institutions accueillent des personnes vulnérables déplacées par la crise. Face aux besoins criants, le soutien de HI est essentiel pour les résidents et pour leurs aidants.

Les réfugiés sont en état de choc. Certains ne parlent pas pendant des jours.
© T.Nicholson / HI
Santé Urgence

Les réfugiés sont en état de choc. Certains ne parlent pas pendant des jours.

Caglar Tahiroglu, responsable de la santé mentale et du soutien psychosocial pour HI en Ukraine explique les besoins des personnes déplacées.