Go to main content
 
 

« J’aimerais retrouver ma jambe et mon bras »

La famille de Salah a fui les combats à Mossoul, en janvier dernier. Un mois plus tard, alors qu’il était parti vérifier l’état de sa maison avec son grand frère, il a été gravement blessé par un engin explosif improvisé. Amputé d’une jambe et d’un bras, il est de retour dans le camp de déplacés de Khazer, où Handicap International lui fait bénéficier de sessions de kinésithérapie.

HI_mossoul_témoignage_Salah

Salah, dans la tente familiale à Khazer. | © E. Fourt / Handicap International

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

30 000 personnes tuées ou blessées par des armes explosives en 2019
© P. Houliat / HI
Mines et autres armes Urgence

30 000 personnes tuées ou blessées par des armes explosives en 2019

Le partenaire de HI, Action On Armed Violence (AOAV), publie son bilan sur  les victimes des armes explosives en 2019.

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »

Moïse avait quatre ans lorsqu’il a perdu sa jambe gauche suite au séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010.

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après

Haïti n’a pas été épargnée au cours de ces 10 dernières années. À un tremblement de terre dévastateur, suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse encore le pays aujourd’hui. En 2010, HI a déployé en Haïti l’une de ses plus grandes interventions d’aide humanitaire. Elle apporte encore aujourd’hui une contribution majeure au renforcement du réseau local de réadaptation physique.