Accès direct au contenu

« Je dois montrer le meilleur de moi, afin que les entreprises reconnaissent la valeur des personnes handicapées »

Inclusion
Sénégal

Agée de 36 ans, Binetou est juriste au ministère des Investissements, des Partenariats et du Développement des Téléservices de l’Etat. Son handicap moteur a été un obstacle à l’emploi qu’elle a pu dépasser avec l’aide de Handicap International (HI). Elle raconte son parcours : 

Portrait de Binetou | © HI

Malgré un master en Droit judicaire obtenu en 2006, je n’ai jamais trouvé d’emploi à la hauteur de mes qualifications. Pendant des années, j’ai effectué des stages et des petits boulots….

En 2015, j’intègre le programme Emploi pour les personnes handicapées (EMPHAS) mené par HI. La même année, je rejoins la fonction publique comme juriste. L’année suivante, je suis mutée au ministère des Investissements, des Partenariats et du Développement des Téléservices.

HI m’a beaucoup accompagnée psychologiquement et techniquement au moment où je commençais à désespérer.

Je me considère comme une ambassadrice des personnes handicapées au sein de mon service ; je dois montrer le meilleur de moi, montrer de la rigueur et du professionnalisme afin que les entreprises reconnaissent la valeur des personnes handicapées et changent leur vision du handicap. »

HI et l’inclusion professionnelle au Sénégal :

Depuis 2014, HI accompagne les personnes handicapées au Sénégal dans leur parcours professionnel grâce au projet EMPHAS[1]. Elles bénéficient tout d’abord d’un suivi personnalisé, sous forme d’entretiens avec un travailleur social et un conseiller en recrutement. Après la réalisation d’un bilan de compétences, un plan d’action est élaboré avec la personne en fonction de ses aspirations et de ses besoins afin qu’elle reçoit une aide sur mesure (formation, stage, sensibilisation d’un employeur potentiel…).

HI s’appuie par ailleurs sur un réseau local de plus de 90 employeurs et d’une dizaine de structures intervenant dans le domaine de l’emploi et de la formation. L’association aide les entreprises partenaires à adapter les lieux de travail pour les rendre accessibles aux personnes handicapées. Elle sensibilise aussi le reste du personnel pour permettre aux employés handicapés d’être mieux intégrés. Enfin, elle suit les personnes handicapées recrutées pour s’assurer que tout se passe bien dans leur nouvel environnement professionnel.

 

 

[1] EMPHAS : Emploi pour les personnes handicapées au Sénégal

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les enfants réfugiés rohingyas handicapés se distinguent grâce au soutien de HI
© Nicolas Axelrod-Ruom /HI
Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Les enfants réfugiés rohingyas handicapés se distinguent grâce au soutien de HI

« En voyant les autres enfants jouer et en faisant des exercices de stimulation, Zesmin a enfin appris à nous appeler papa et maman. » Les parents de Zesmin, des réfugiés rohingyas vivant au Bangladesh, ont vu leur fille atteinte de trisomie 21, qui avait des difficultés à se déplacer et à communiquer, devenir une petite fille joyeuse et pleine de vie. « Nous avons suivi à la lettre les conseils de Humanité & Inclusion (HI). Et les résultats sont impressionnants. »

La COVID-19 aggrave la misère des sans-abri
© HI
Inclusion Santé

La COVID-19 aggrave la misère des sans-abri

A Lomé, capitale du Togo, les restrictions liées à la COVID-19 ont aggravé les conditions de vie des sans-abri. Parmi eux, beaucoup d’enfants et de mères isolées. Humanité & Inclusion (HI) a organisé des maraudes pour leur venir en aide.

COVID-19 : « Ne laisser personne de côté »
© A. Surprenant/Collectif Item/HI
Inclusion Prévention

COVID-19 : « Ne laisser personne de côté »

Pays parmi les plus pauvres et déjà confronté à l'une des pires crises humanitaires au monde, la République Centrafricaine doit maintenant faire face à la pandémie de la COVID-19. Les équipes de Humanité & Inclusion (HI), sont investies pour que les personnes handicapées et les personnes vulnérables et à risque d’exclusion ne soient pas oubliées dans les actions de prévention face à l’épidémie.