Go to main content
 
 

« Je voyais sa jambe et au fond de moi, je savais »

Irak

Abdel Rahman a été victime d’un bombardement à Mossoul, en mai dernier. Désormais amputé d’une jambe, il vit avec sa famille dans le camp de déplacés de Hasansham. Handicap International (HI) l’accompagne avec des sessions de réadaptation et de soutien psychologique.   

Adel_Testimony

Abdel Rahman et Mohammad, lors de la session de réadaptation. | © E. Fourt / Handicap International

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Entrevue avec Laurie Druelle, Responsable des partenariats pour la Réduction de la Violence Armée
(c) HI
Mines et autres armes

Entrevue avec Laurie Druelle, Responsable des partenariats pour la Réduction de la Violence Armée

Laurie Druelle est Responsable des partenariats pour la Réduction de la Violence Armée. Ayant rejoint HI en mars 2019, Laurie supervise depuis lors les activités d'éducation aux risques au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est. Fraîchement revenue d'Irak, nous lui avons posé quelques questions.

Mossoul Ouest : ville fantôme
© Fanny Mraz / HI
Réadaptation Urgence

Mossoul Ouest : ville fantôme

Entre octobre 2016 et juillet 2017, Mossoul, dans la province de la Ninive, a été le théâtre de violents combats. L’utilisation intensive d’armes explosives (bombardements, pose de mines artisanales, etc.) a anéanti principalement la partie Ouest de la ville. Plus de 500 000 personnes sont toujours déplacées dans des camps.

 

L'héritage meurtrier des guerres en Irak
©Oriane van den Broeck / HI
Mines et autres armes

L'héritage meurtrier des guerres en Irak

HI démine en Irak des zones contaminées par le conflit récent avec le groupe État islamique, soit lors de la guerre Iran-Irak dans les années 80.