Go to main content

L’aide humanitaire d’urgence doit inclure les personnes handicapées

Insertion

Dans deux ans, ONG, associations de personnes handicapées et États possèderont un guide pratique pour mieux inclure les personnes handicapées dans l’aide d’urgence. Handicap International a été mandatée avec deux partenaires par le Comité permanent inter-agences des Nations unies (IASC) pour mener à bien ce projet. Ricardo Pla Cordero, référent technique inclusion dans l’action humanitaire à Handicap International, en explique toute l’importance.

 Ricardo Pla Cordero, référent technique Inclusion dans l’action humanitaire.

Ricardo Pla Cordero, référent technique Inclusion dans l’action humanitaire. | © B.Blondel / Handicap International

« Dès janvier 2017, Handicap International co-dirigera, avec International Disability Alliance et UNICEF, un groupe de travail au IASC pour élaborer un guide opérationnel sur l’inclusion des personnes handicapées dans l’aide d’urgence.

À partir de la Charte pour l’inclusion[1] que nous avons lancée en mai dernier lors du Sommet humanitaire mondial et, l’objectif est de développer en deux ans un guide très pratique pour les États, les bailleurs de l’aide humanitaire, les associations et les organismes des Nations unies. Ce guide leur permettra de mettre en place des programmes d’aide d’urgence qui incluent les personnes handicapées. On sait aujourd’hui qu’en situation de crise (catastrophe naturelle, déplacements à cause d’un conflit), les personnes handicapées sont les grandes oubliées de l’aide. Mais la prise de conscience de ce problème est devenue très forte récemment, notamment avec la Charte et le 10ème anniversaire de la Convention des Droits des Personnes Handicapées, que l’on fête cette année.

Nous travaillerons en coordination avec plus d’une trentaine d’acteurs (États, ONG, etc.) grâce à des échanges réguliers. Que nous menions ce travail pour le compte de l’IASC a une portée politique très forte : il s’agit de l’organisme des Nations unies chargé de la coordination humanitaire. Il fait autorité ; un document publié par cet organisme a une portée professionnelle et politique très importante. »

 


[1] Signée depuis par 138 États, associations de personnes handicapées ONG et organismes des Nations unies

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Neymar Jr, parrain de l’opération Teacher Kids
© La\Pac | HI
Inclusion

Neymar Jr, parrain de l’opération Teacher Kids

Le footballeur brésilien Neymar Jr. souhaite sensibiliser le grand public à la nécessité de faciliter l’accès à l’école pour les enfants handicapés.

Un cinquième des réfugiés syriens présentent un handicap
© Bas Bogaerts / HI
Inclusion Protéger les populations vulnérables

Un cinquième des réfugiés syriens présentent un handicap

D’après une nouvelle étude réalisée par HI et iMMAP[1], plus de 60 % des ménages de réfugiés syriens comptent une personne handicapée ; un cinquième des réfugiés au Liban et en Jordanie présentent un handicap. Menée entre 2017 et 2018, cette enquête a pour l’instant débouché sur deux rapports, quatre fiches d’information et un tableau de bord qui fournit des données statistiques sur les personnes handicapées parmi les réfugiés syriens et leur accès à l’aide humanitaire. Yahoko Asai, coordinatrice technique régionale de HI en charge de l’inclusion, explique l’importance de cette étude :

 

[1] IMMAP est une ONG internationale qui fournit des services professionnels de gestion de l’information aux organisations humanitaires et de développement via la collecte, l’analyse et la représentation visuelle de données leur permettant de prendre des décisions éclairées dans le but ultime de fournir une assistance ciblée de grande qualité aux populations les plus vulnérables au monde.

Un avenir prometteur pour Layian
© Abed Al-Rahman Sayma/HI
Inclusion

Un avenir prometteur pour Layian

Layian Ramzy Dokhan est une fillette de neuf ans qui vit avec un handicap depuis l'âge de trois ans. Elle habite Rafah, une ville proche de la frontière égyptienne, une région sujette à de nombreuses incursions militaires. Layian demeure avec trois de ses frères et deux de ses sœurs dans une petite maison aux pièces étroites. Une fois le temps venu d’aller à l’école, on lui a refusé l’admission en raison de son handicap. C’est à ce moment-là qu’Humanité & Inclusion (HI) est entré dans sa vie.