Go to main content
 
 

La rééducation crée du lien social

Réadaptation
Jordanie

Depuis mai 2016, le partenariat entre HI et le centre de réadaptation de Zarqa, en Jordanie, assure l’inclusion des personnes handicapées dans leur communauté.

Mohammad, atteint de spina bifida, réalise ses exercices de rééducation

Mohammad, atteint de spina bifida, réalise ses exercices de rééducation | ©Oriane van den Broeck / HI

Un centre soutenu par HI  

Le centre de rééducation de Zarqa, en Jordanie, soigne tous les patients, résidents comme réfugiés du camp palestinien voisin. De nombreux réfugiés viennent également de Syrie et les besoins médicaux ont explosés ces dernières années.
Le centre est accessible à tous. Grâce à HI, les séances de rééducation et les frais de transport sont couverts pour les patients qui en ont besoin. Ces personnes reçoivent les aides à la mobilité dont elles ont besoin : béquilles, chaise roulante, déambulateur. Une chaise roulante permet à un enfant de se déplacer de manière autonome, et par exemple d’aller à l’école. 

Répondre aux besoins des patients 

Les besoins des patients sont évalués dès leur arrivée au centre. Les équipes HI mènent également des visites à domicile. A partir de cette évaluation, plusieurs services sont proposés : ergothérapie, orthophonie, kinésithérapie, appareillage (prothèse ou orthèse), soutien psychosocial et éducation inclusive. Près de 200 patients par an sont ainsi traités. HI offre également des formations spécialisées à l’équipe de rééducation, leur permettant d’élargir leur champ de compétences. 

L’importance des thérapies de groupe 

L’un des grands succès du centre est la mise en place de sessions de thérapie de groupe. Elles permettent aux patients les plus isolés de rencontrer d’autres personnes faisant face aux mêmes problèmes et d’en discuter dans un espace dédié. L’objectif de HI est de soutenir la motivation du patient dans le processus de rééducation. Ces échanges continuent en dehors du centre et nombreux sont les patients qui sont sortis d’un état de détresse psychologique grâce au soutien de leurs pairs.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »

Moïse avait quatre ans lorsqu’il a perdu sa jambe gauche suite au séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010.

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après

Haïti n’a pas été épargnée au cours de ces 10 dernières années. À un tremblement de terre dévastateur, suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse encore le pays aujourd’hui. En 2010, HI a déployé en Haïti l’une de ses plus grandes interventions d’aide humanitaire. Elle apporte encore aujourd’hui une contribution majeure au renforcement du réseau local de réadaptation physique.   

 

HI soutient les victimes de la guerre
© HI
Réadaptation Urgence

HI soutient les victimes de la guerre

Après un bombardement au Nord du Yémen, Abdulrahmam a eu le bras droit fracturé avec des lésions vasculaires qui ont entraîné une gangrène. Il a dû être amputé. HI est à ses côtés.