Accès direct au contenu
 
 

Le football pour rééduquer et insérer les personnes amputées

Réadaptation

Pendant un mois (10 juin – 10 juillet 2016), le championnat d’Europe de football va rythmer la vie de nombreux fans du ballon rond en Europe dans le monde entier. Les équipes de Handicap International souhaitent profiter de l’occasion pour célébrer le football et la pratique d’un sport pour aider les personnes amputées des membres inférieurs à retrouver plus de mobilité et d’estime de soi. Explications avec Isabelle Urseau, spécialiste de la réadaptation chez Handicap International.

Blaurah, 17 mois, essayant de jouer au foot avec sa première prothèse avec l'aide de sa mère, au Centre d'appareillage. | William Daniels / Handicap International

« Dans de nombreux centres de soins appuyés par Handicap International, les jeux de ballon, particulièrement le football, font partie intégrante du parcours de rééducation des patients amputés des membres inférieurs. »

« En termes de kinésithérapie, les exercices au ballon vont permettre aux patients équipés d’une prothèse de gagner en confiance dans leur appareillage et leur nouvelle forme de mobilité. On commence avec un pas, puis on fait une passe, ensuite un dribble, peut-être même un match en béquilles… »

« Enfin, les bienfaits sur leur moral sont encore bien plus grands : les exercices sont rendus plus distrayants et faciles à suivre car il s’agit d’un jeu. Les patients les plus jeunes se rendent compte qu’ils peuvent aussi continuer à s’amuser avec leurs amis. »

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les physios de HI sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Quinn Neely / HI
Protéger les populations vulnérables Réadaptation Santé

COVID-19 : Les physios de HI sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, Humanité & Inclusion (HI) mobilise ses équipes afin d’adapter ses activités et de venir en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour HI, témoigne à ce sujet :

Réfugié syrien, Osama vit en fauteuil roulant depuis huit ans
© HI
Inclusion Mines et autres armes Réadaptation

Réfugié syrien, Osama vit en fauteuil roulant depuis huit ans

Osama, 25 ans, vivait avec sa famille dans une charmante bourgade du sud de la Syrie jusqu’à ce que son quartier soit bombardé en 2012. Son frère cadet, âgé de 13 ans, a été tué et sa famille a dû fuir. Un fragment de missile s’est logé dans l’une de ses vertèbres thoraciques, le paralysant à partir de la taille.

Après avoir fui la Syrie, Amer est victime d’un accident de voiture
© HI
Réadaptation

Après avoir fui la Syrie, Amer est victime d’un accident de voiture

Amer, un ouvrier de 38 ans, vit avec sa femme, leur enfant et ses parents dans le camp de Baqaa, en Jordanie. Après avoir fui la Syrie, il a trouvé un travail dans la maintenance et a commencé à reconstruire sa vie. Mais en 2019, un terrible accident lui fracture les deux jambes.