Go to main content
 
 

Mossoul : Plus de 150 000 personnes déplacées en un mois

Le 19 Février dernier, les forces armées lançaient la seconde phase de leur opération militaire pour reprendre Mossoul, en Irak. Depuis, plus de 150 000 personnes ont fui les combats dans l’ouest de la ville. Les mouvements de population s’accélèrent, avec une moyenne de 9 000 personnes déplacées chaque jour. Les équipes de Handicap International interviennent auprès de la population dans les camps et les hôpitaux.

Mosul_Kazer camp

Des personnes déplacées dans le camp de Kazher | © E. Fourt / Handicap International

« Alors que les combats continuent à Mossoul, nous observons un taux de déplacement de personnes sans précédent » commente Fanny Mraz, chef de mission de Handicap International en Irak. « Rien qu’au cours des dix derniers jours, près de 10 000 nouveaux déplacés étaient recensé quotidiennement.  Et on s’attend à ce que ces mouvements de population s’intensifient dans les jours à venir… » Certains camps de déplacés arrivent à saturation.

Parmi les nouveaux déplacés, on trouve un nombre considérable de personnes blessées par les bombardements et explosions dans la partie ouest de Mossoul. « Plusieurs milliers de personnes ont été blessées au cours des dernières semaines. On rencontre un nombre important de  victimes de coups de feu, d’engins explosifs ou d’éclats d’obus  », indique Fanny Mraz. « Les structures de santé sont dépassées par le nombre de victimes qui arrivent de Mossoul par ambulance. »

Les équipes de Handicap International interviennent dans deux hôpitaux pour apporter leur assistance aux blessés dès leur prise en charge dans les structures de santé. « Nous sommes présents dans les hôpitaux de Hamdanyiah et Qayyarah, qui reçoivent beaucoup de victimes des combats » indique Fanny. « Nous avons également étendu notre intervention dans les camps. Nous travaillons désormais à Hamam Al Alil, où arrivent beaucoup de nouveaux déplacés. Nos équipes sont à pieds d’œuvre pour venir en aide à la population. »

Selon les Nations Unies, plus de 300 000 personnes supplémentaires pourraient fuir la ville dans les semaines à venir.[1]  Et les centaines de milliers de civils encore bloqués à Mossoul encourent des risques très important tant que les combats se poursuivent.


 [1]OCHA, 19/03: http://reliefweb.int/report/iraq/humanitarian-agencies-are-pushed-their-limits-many-320000-additional-civilians-may-flee

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI interpelle les gouvernements contre les bombardements en zones civiles
© Jaweed Tanveer / HI
Protéger les populations vulnérables

HI interpelle les gouvernements contre les bombardements en zones civiles

À la veille des élections fédérales canadiennes HI demande aux cheffes et aux chefs des principaux partis de se mobiliser contre le bombardement des zones civiles. Ailleurs dans le monde, l'organisation invite le public à interpeller ses députés en Allemagne, en Belgique, en France, au Luxembourg, au Royaume-Uni, en Suisse. Demandons aux gouvernements de mettre fin aux bombardements des civils en zones peuplées. 90 députés (belges, français, suisses…) ont déjà exprimé leur soutien à notre campagne.

Le défi de l'éducation des filles en Sierra Leone
© HI
Inclusion

Le défi de l'éducation des filles en Sierra Leone

Le taux d'alphabétisation des femmes en Sierra Leone (34 %) est l'un des plus bas du monde et, bien qu'il existe de nombreuses politiques, aucune ne concerne spécifiquement les enfants handicapés, à l'exception de la loi sur les droits de l'enfant (2007) qui garantit à chaque enfant l'accès à l'éducation. Pour remédier à cette situation, HI met en œuvre le projet Défi de l'éducation des filles - Transition (GEC-T), avec des partenaires clés, afin que les filles et les enfants handicapés marginalisés dans cinq districts de la Sierra Leone puissent réaliser leur plein potentiel et faire la transition de l'école primaire à l'école secondaire et au-delà.

Hommage aux #femmeshumanitaires
© Benoît Almeras/HI
Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés

Hommage aux #femmeshumanitaires

En cette Journée humanitaire mondiale, nous mettons en lumière les femmes humanitaires qui consacrent leur vie à rendre le monde meilleur. Les femmes humanitaires avec Humanité et Inclusion s'engagent à faire du monde un espace plus sain, plus sûr, plus heureux et plus inclusif pour les personnes handicapées. Et pour cela, nous vous en sommes incroyablement reconnaissants ! Aujourd'hui, nous mettons en vedette certains de nos collègues inspirants du monde entier.