Go to main content

Nouveau séisme en Equateur, les équipes de Handicap International en alerte

Urgence

Un nouveau séisme de magnitude 6.8 a touché les régions côtières de Manabi et d’Esmeraldas, déjà durement touchées par le tremblement de terre du 17 avril 2016 qui a fait près de 700 morts, plus de 6000 blessés et nécessité un hébergement d’urgence pour près de 30 000 personnes.

Immeuble de Pedernales détruit par le tremblement de terre d'Avril 2016 | (c) Pierre Trouche / Handicap International

Les équipes de Handicap International, présentes en Equateur et dans les pays limitrophes, se tiennent prêtes à intervenir auprès des autorités équatoriennes pour venir en aide aux populations affectées. Plus de 700 000 personnes vivent à moins de 100 kilomètres de l’épicentre de ce nouveau séisme.

« Le tremblement de terre du 16 avril a été suivi de 700 répliques de plus ou moins forte intensité, explique Dominique Delvigne, responsable des programmes menés par Handicap International en Amérique du Sud. Ce nouveau tremblement de terre va nécessairement avoir des conséquences sur l’état physique et moral des habitants des zones touchées. »

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Quand je serai grand, je volerai »
© Shumon Ahmed/HI
Réadaptation Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

« Quand je serai grand, je volerai »

Saiful a 7 ans. Il vit dans le camp de réfugiés rohingyas de Kutupalong, dans le sud du Bangladesh. Atteint d’une malformation congénitale, l’enfant a perdu sa jambe droite à deux ans. Avec le soutien de Handicap International, il a reçu une prothèse, marche et va à l’école.  L’enfant adore jouer avec ses amis, et a un rêve : devenir pilote.

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés
© HI
Réadaptation Urgence

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés

Plus de 9 000 rohingyas sont affectés par des inondations et des glissements de terrain au Bangladesh depuis le mois de juin.  Les équipes de HI continuent de venir en aide aux populations affectées.

Blessure par balle : un long parcours médical
© Hardy Skills / HI
Réadaptation Urgence

Blessure par balle : un long parcours médical

Une blessure par balle conduit le patient dans un long parcours médical. Après une opération, la rééducation nécessaire pour regagner en mobilité peut prendre des mois, voire des années : une convalescence longue qui engendre une invalidité temporaire et rend le patient inapte au travail. Alaa fait partie de ces centaines de blessés par balle. Suivi par HI, il commence sa rééducation.