Accès direct au contenu

ONG7 : Des ONG du Québec se mobilisent en marge du G7

Protéger les populations vulnérables
International

Avocats sans frontières Canada, Développement et Paix – Caritas Canada, Humanité & Inclusion, Médecins du Monde, L’ŒUVRE LÉGER & Oxfam Québec ont participé à une rencontre « ONG7 ». Cet échange a mis en avant  les messages-clés d’organisations humanitaires et de défense des droits humains situées au Québec en prévision de la rencontre du G7 à Charlevoix en juin, afin de porter  à l’attention du public des enjeux locaux et internationaux qui doivent être au cœur des réflexions et engagements des dirigeants du G7.

ONG7 : Des ONG du Québec se mobilisent en marge du G7

ONG7 : Des ONG du Québec se mobilisent en marge du G7 | © HI

Les revendications d’ONG7 :

« La tenue du sommet du G7 au Québec est une occasion de faire entendre nos voix sur des thèmes qui sont importants ici et partout dans le monde. La lutte contre les violences faites aux femmes est l’un de ces thèmes. Une manière d’agir concrètement est de favoriser les poursuites contre les plus hauts responsables des violations systématiques des droits des femmes. La présidence canadienne du G7 et la nomination de l’ambassadrice Isabelle Hudon à la tête du Conseil consultatif sur l’égalité des  sexes sont autant de leviers permettant au Canada de donner des dents à sa Politique d’aide internationale féministe en devenant le champion de la lutte contre l’impunité des violences basées sur le genre  et en incitant les membres du G7 à faire de même, » a expliqué Pascal Paradis, directeur général d’Avocats sans frontières Canada.

« Développement et Paix-Caritas Canada salue l’engagement du gouvernement Trudeau envers les droits des femmes. Les femmes représentent actuellement le meilleur espoir pour construire la paix dans le monde. Ainsi, l’organisation demande au gouvernement du Canada d’accorder des  fonds  suffisants pour appuyer les organisations locales de femmes qui assurent la promotion de la paix dans leur pays. « Face à une hausse marquée des conflits armés et au nombre record de personnes déplacées en raison de la guerre, nous espérons que le gouvernement du Canada accordera des fonds suffisants en aide internationale pour appuyer les projets de paix, et nous espérons que le gouvernement du Canada misera en priorité sur des solutions pacifiques plutôt que militaires, » a souligné Elana Wright, chargée de plaidoyer et de recherche à Développement et Paix - Caritas Canada.

« Au rythme actuel, il faudra 170 ans aux femmes pour parvenir à un taux d'emploi égal à celui des hommes, gagner un salaire équivalent et accéder au même niveau que les hommes à des  postes de direction. Avec l’accroissement des  inégalités, il est devenu indispensable de faire une place aux femmes dans l'économie, » a dit Denise Byrnes, directrice générale d’Oxfam-Québec. De plus, en tenant compte du fait que 50 % de la population mondiale a moins de 30 ans, Oxfam-Québec s’engage à ce que les demandes légitimes formulées par les jeunes du Youth7 soient entendues. Il est temps d’agir !

Humanité & Inclusion appelle le Canada et tous les États du monde à s'engager publiquement à mettre fin à l'utilisation d'armes explosives en zones habitées qui est devenue courante dans les conflits actuels en Iraq, en Syrie et au Yémen, et qui tuent et blessent à 92 % des civils. « En Syrie, en raison de l’intensité des bombardements aériens, la proportion d'enfants tués  par le conflit est passée de 9 % en 2011 à 23 % en 2016, sur un total de 11 444 civils tués, » a expliqué Jérôme Bobin, directeur général d’Humanité & Inclusion Canada.

« Les dirigeants qui seront au G7 peuvent discuter de la protection des frontières et de la souveraineté des  États, mais ils ne pourront pas faire fi de la protection des 65 millions de personnes en déplacement forcé dans le monde. Il est primordial de s’assurer que ces personnes puissent avoir des conditions de vie minimalement adéquates, une protection sociale et un accès à des soins de santé.  C’est une question de droit, de santé publique et d'éthique, » a tenu à préciser le Dr. Nicolas Bergeron, président de Médecins du Monde Canada.

Mobilisation singulière d’ONG du Québec, ONG7 a fait le point sur des enjeux mondiaux primordiaux. De l’inclusion des femmes dans nos sociétés à la protection des victimes de conflits armés et de pauvreté extrême, ONG7 a abordé des sujets qui doivent être entendus par Justin Trudeau, Shinz? Abe, Paolo Gentiloni, Emmanuel Macron, Theresa May, Angela Merkel ou Donald Trump.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Humanité & Inclusion poursuit ses activités afin de venir en aide aux réfugiés rohingyas durant l’épidémie de la Covid-19
© Shumon Ahmed/HI
Protéger les populations vulnérables Santé Urgence

Humanité & Inclusion poursuit ses activités afin de venir en aide aux réfugiés rohingyas durant l’épidémie de la Covid-19

Entrevue de Jean-Loup Gouot, Directeur de Humanité & Inclusion (HI) au Bangladesh, au sujet de nos activités menées suite à l’épidémie COVID-19, auprès des réfugiés rohingyas.

Entretien avec Jean-Loup Gouot sur la pandémie COVID-19
© M. A. Islam / HI
Protéger les populations vulnérables Santé Secourir les déplacés/réfugiés

Entretien avec Jean-Loup Gouot sur la pandémie COVID-19

Jean-Loup Gouot, Directeur de Humanité & Inclusion (HI) au Bangladesh, témoigne au sujet de l’impact du COVID-19 dans le pays et rappelle les risques de cette épidémie, en particulier pour les réfugiés rohingyas

HI adapte ses actions pour faire barrage à la COVID-19 et protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Inclusion Santé Urgence

HI adapte ses actions pour faire barrage à la COVID-19 et protéger les plus fragiles

Sur le terrain, partout où c’est possible, les équipes de Humanité & Inclusion (HI) adaptent leurs activités pour couper cours à la pandémie de la COVID-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés, avec pour mot d’ordre de protéger du virus et d’agir sur les effets de cette crise, avec une attention particulière envers les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées.