Goto main content

Permettre aux enfants malnutris du Sahel de s’épanouir

Santé
Burkina Faso Mali Niger

Au Niger le taux de malnutrition a atteint le seuil d’urgence de 15 % fixé par l’OMS en 2015. D’où l’importance d’un projet comme Esspoir, qui s’occupe de prévenir et de réduire les séquelles de la maladie.

 Atelier de stimulation affective avec les mères et les enfants.

Atelier de stimulation affective avec les mères et les enfants. | © Johanna de Tessières/HI

La malnutrition est un frein au développement physique et mental des enfants. Elle a pour conséquence une fragilisation extrême de leur santé. Humanité & Inclusion (HI) répond à ce défi particulièrement aigu dans le Sahel. Pendant deux ans, l’organisation entend limiter  les conséquences de la malnutrition au Mali, Burkina Faso et Niger. Pour que les enfants du Sahel puissent grandir en bonne santé.

Du fait de carences en vitamines et minéraux essentiels, les enfants malnutris voient leur croissance freinée et développent des séquelles qui peuvent être invalidantes à long terme. L’issue n’est pas toujours fatale, mais l’impact sur leur qualité de vie peut être dévastateur.

« La malnutrition est vue comme une honte au Niger, c’est un échec pour le père de famille. Les mères évitent donc de venir faire soigner leurs bébés ou attendent qu’il y ait des complications. Ce n’est pas forcément une question d’argent. Même l’enfant d’un milliardaire peut être malnutri s’il fait des gastro entérites chroniques par exemple », raconte le Dr Noura du Centre de récupération et d'éducation nutritionnelle intensif de Maradi qui est supporté par HI.

HI a développé un projet dénommé ESSPOIR (Les Enfants malnutris du Sahel sont Stimulés, Protégés, Orientés et Intégrés dans leur communauté devenue plus Résiliente) afin de venir en aide aux enfants malnutris et leur permettre de s’épanouir dans un environnement serein.

© Johanna de Tessières/HI

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les réfugiés sont en état de choc. Certains ne parlent pas pendant des jours.
© T.Nicholson / HI
Santé Urgence

Les réfugiés sont en état de choc. Certains ne parlent pas pendant des jours.

Caglar Tahiroglu, responsable de la santé mentale et du soutien psychosocial pour HI en Ukraine explique les besoins des personnes déplacées.

Comment fournir des soins de réadaptation aux cas présentant des complications
© HI
Réadaptation Santé

Comment fournir des soins de réadaptation aux cas présentant des complications

Reem Mansour est kinésithérapeute et travaille pour HI à Tripoli. Elle explique l’importance de la réadaptation dans le contexte post-guerre en Libye.

Aider les personnes sans domicile à faire face au Covid-19
© HI
Prévention Santé

Aider les personnes sans domicile à faire face au Covid-19

Environ 15 000 personnes vivent dans les rues de Lomé, au Togo. HI a mené un projet pour les aider à faire face à la pandémie de coronavirus.