Go to main content

Permettre aux enfants malnutris du Sahel de s’épanouir

Santé
Burkina Faso Mali Niger

Au Niger le taux de malnutrition a atteint le seuil d’urgence de 15 % fixé par l’OMS en 2015. D’où l’importance d’un projet comme Esspoir, qui s’occupe de prévenir et de réduire les séquelles de la maladie.

 Atelier de stimulation affective avec les mères et les enfants.

Atelier de stimulation affective avec les mères et les enfants. | © Johanna de Tessières/HI

La malnutrition est un frein au développement physique et mental des enfants. Elle a pour conséquence une fragilisation extrême de leur santé. Humanité & Inclusion (HI) répond à ce défi particulièrement aigu dans le Sahel. Pendant deux ans, l’organisation entend limiter  les conséquences de la malnutrition au Mali, Burkina Faso et Niger. Pour que les enfants du Sahel puissent grandir en bonne santé.

Du fait de carences en vitamines et minéraux essentiels, les enfants malnutris voient leur croissance freinée et développent des séquelles qui peuvent être invalidantes à long terme. L’issue n’est pas toujours fatale, mais l’impact sur leur qualité de vie peut être dévastateur.

« La malnutrition est vue comme une honte au Niger, c’est un échec pour le père de famille. Les mères évitent donc de venir faire soigner leurs bébés ou attendent qu’il y ait des complications. Ce n’est pas forcément une question d’argent. Même l’enfant d’un milliardaire peut être malnutri s’il fait des gastro entérites chroniques par exemple », raconte le Dr Noura du Centre de récupération et d'éducation nutritionnelle intensif de Maradi qui est supporté par HI.

HI a développé un projet dénommé ESSPOIR (Les Enfants malnutris du Sahel sont Stimulés, Protégés, Orientés et Intégrés dans leur communauté devenue plus Résiliente) afin de venir en aide aux enfants malnutris et leur permettre de s’épanouir dans un environnement serein.

© Johanna de Tessières/HI

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Identifier les enfants handicapés pour les scolariser
© DS Productions/HI
Inclusion

Identifier les enfants handicapés pour les scolariser

Mohammed est relai communautaire. Tous les jours, il enfourche sa moto et sillonne son quartier à la rencontre d’enfants handicapés non-scolarisés. 

« Le groupe d’entraide me redonne espoir »
© Oriane van den Broeck / HI
Réadaptation Santé

« Le groupe d’entraide me redonne espoir »

Abdel Kareem, 5 ans, est atteint de paralysie cérébrale. Grâce au partenariat de HI avec le centre de rééducation Mousawat, au Liban, un projet de santé mentale a pu être intégré au processus de réhabilitation. 

« Avant les séances de rééducation, elle ne savait pas marcher »
© Oriane van den Broeck / HI
Réadaptation Santé

« Avant les séances de rééducation, elle ne savait pas marcher »

450 enfants présentant un handicap ou un retard de développement ont été aidés par HI depuis juillet 2017. La famille de Safaa, âgée de 2 ans et atteinte de paralysie cérébrale, bénéficie de l’expertise de l’association.