Goto main content

Peter Kim : blessé devenu militant

Mines et autres armes
Laos

Alors qu’il était encore lycéen, Peter Kim, jeune Laotien, a perdu la vue et ses deux mains dans l’explosion d’une sous-munition. Devenu activiste, il s’engage aux côtés d’HI pour protéger les populations des restes explosifs de guerre, au Laos comme dans le reste du monde. Retour sur le parcours d’un combattant. 

Peter Kim à gauche, et des membres de l’équipe de déminage HI au Laos

Peter Kim à gauche, et des membres de l’équipe de déminage HI au Laos | © HI

En 2008, Peter Kim est grièvement blessé par l’explosion d’une sous-munition. Devenu aveugle, amputé des deux mains, il s’appuie sur son expérience dramatique pour militer contre l’usage des armes à sous-munitions et pour l’inclusion des personnes handicapées. 

Interdire définitivement les armes à sous-munitions 

Entre 2010 et 2015, Peter Kim est bénévole pour HI, dans le cadre du programme ‘Ban Advocates’, projet visant à renforcer l’interdiction des armes à sous-munitions par la sensibilisation du grand public et le plaidoyer auprès des décideurs politiques. 
Peter Kim aide depuis HI à identifier de nouveaux ambassadeurs qui pourraient participer aux actions de plaidoyer au niveau local, national et international. 

Protéger les habitants, soutenir les victimes 

Entre février et avril 2019, Peter Kim travaille pour HI et se joint à la mission de décontamination de l’association. Il mène des activités de soutien et de liaison dans le district de Heuamueang, dans la province de Houaphan (Nord-Est du Laos). Il fait partie de l’équipe d’éducation aux risques qui sensibilise les habitants aux dangers des restes explosifs de guerre et à la bonne conduite à suivre. 
Peter Kim travaille également aux côtés de l’équipe de l’aide aux victimes, qui assure un soutien physique et mental aux blessés et à leurs proches : il témoigne et parle de son quotidien.

Son témoignage a un impact très fort sur les villageois : il incarne à la fois une illustration directe des dangers des engins explosifs et l’espoir de retrouver sa vie après une blessure grave. 

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Abdullah avait peur de tous les médecins
© ISNA Agency / HI
Mines et autres armes Réadaptation

Abdullah avait peur de tous les médecins

Abdullah a 12 ans. Gravement blessé lors d'un bombardement aérien en décembre 2019 alors qu'il jouait dehors avec des amis, il a dû être amputé. Humanité & Inclusion (HI) lui est venu en aide.

« Je pense qu’il faudra au moins deux générations pour reconstruire une Syrie dévastée »
© B.Blondel / HI
Mines et autres armes

« Je pense qu’il faudra au moins deux générations pour reconstruire une Syrie dévastée »

Après 10 ans de guerre, la Syrie est totalement contaminée par les restes explosifs, une contamination qui est du jamais-vu pour les experts. Quand le conflit cessera, le déminage et la reconstruction seront extrêmement complexes. Explications d’Emmanuel Sauvage, directeur de la réduction de la violence armée chez Humanité & Inclusion (HI).

La vie de Salam a volé en éclats à cause des restes explosifs en Syrie
© S.Khlaifat/HI
Mines et autres armes Réadaptation

La vie de Salam a volé en éclats à cause des restes explosifs en Syrie

En 2015, Salam ramassait des olives dans un champ près de chez elle, en Syrie. Elle a trouvé un drôle de morceau de métal, une petite bombe, qui a explosé. Elle avait tout juste 5 ans.