Accès direct au contenu

Pour Trésor, ce sera… docteur !

Réadaptation
République démocratique du Congo

Trésor, 12 ans, est appareillé d’une orthèse et suivi par Humanité & Inclusion (HI) dans le cadre d’un projet d’éducation inclusive mené dans son école. Sa vie en est transformée !

Le destin de Trésor bascule alors qu’il a trois ans. Atteint par la poliomyélite, l’enfant perd l’usage de sa jambe, jusqu’à ne plus pouvoir marcher.

Le destin de Trésor bascule alors qu’il a trois ans. Atteint par la poliomyélite, l’enfant perd l’usage de sa jambe, jusqu’à ne plus pouvoir marcher. | © Thomas Freteur/HI

Le destin de Trésor bascule alors qu’il a trois ans. Atteint par la poliomyélite, l’enfant perd l’usage de sa jambe, jusqu’à ne plus pouvoir marcher. Après des années sombres, marquées par ce lourd handicap, depuis sa rencontre avec HI et son intégration tardive à l’école, Trésor est devenu un élève studieux, heureux de vivre !

Trésor vit dans un quartier défavorisé de l’immense ville de Kinshasa en République démocratique du Congo. Il a six frères et deux sœurs. Ses parents peinent à subvenir aux besoins de leurs enfants. Seule sa mère a une petite activité économique. Elle vend des biscuits au bord de la route. Mais la famille est unie et les aînés restent très présent, à l’instar de Nsumbu-Mateka, le grand frère de Trésor, âgé de 27 ans, qui a joué un rôle décisif dans la vie du jeune garçon.

Le jour où la maladie s’est abattue sur Trésor  

« Je me souviens bien du moment où mon petit frère a eu la polio. Il avait énormément de fièvre. Nos parents l’ont amené d’urgence à l’hôpital. Nous avons vite compris que Trésor ne retrouverait plus l’usage de sa jambe gauche. C’était bouleversant. Il ne pouvait plus ni jouer, ni courir comme avant. Nos parents étaient attristés mais ils ne pouvaient rien faire. Trésor a ensuite développé une technique consistant à tenir son genou avec sa main, ce qui lui permit de retrouver une certaine mobilité », se souvient Nsumbu-Mateka.

Son entrée à l’école à l’âge de 9 ans va transformer la vie de Trésor

Désolé de voir son frère exclu de toutes les activités qui font le quotidien et la joie des enfants de son âge, Nsumbu-Mateka se renseigne. Il apprend qu’une école dans le quartier se démarque des autres en acceptant d’intégrer les enfants handicapés parmi ses élèves. Il en parle avec son frère et ses parents et c’est ainsi qu’à l’âge de neuf ans, Trésor entame sa scolarité. Pour lui, c’est un peu comme une porte qui s’ouvre sur un rayon de soleil !

« Il y a beaucoup d’autres cas comme mon frère dans les alentours, explique Nsumbu-Mateka, mais le plus souvent ces personnes restent malheureusement enfermées à l’intérieur des maisons. Les enfants ne vont pas à l’école. Ils n’ont aucun moyen de se déplacer et sont en quelque sorte exclus de la communauté. »

Rencontre avec l’équipe HI à l’école

À l’école, Trésor rencontre immédiatement l’équipe de HI qui mène un projet pour favoriser la scolarisation des enfants handicapés. Elle accompagne spécifiquement les enseignants à bien accueillir ces enfants et s’assure de rendre l’école physiquement accessible aux enfants dont la mobilité est réduite, en aménageant par exemple une rampe d’accès, en adaptant les toilettes et tous les lieux qui le nécessitent. Elle forme également les enseignants à des méthodes pédagogiques adaptées aux besoins de certains enfants handicapés. HI accompagne également chacun des élèves handicapés et leur fournit un appareillage et des séances de rééducation, si cela s’avère nécessaire.

Trésor a reçu une nouvelle orthèse

C’est le cas de Trésor qui ne pouvait pas se déplacer à plus de quelques mètres autour de sa maison. Il faut dire que le quartier ne dispose pas de routes en dur et que l’état des chemins est catastrophique à cause des nombreuses coulées de boue dues aux averses de la saison des pluies.

HI donne rendez-vous au jeune garçon au centre d’appareillage. Trésor reçoit une paire de béquilles, ainsi qu’une orthèse et une chaussure orthopédique sur mesure.

HI fournit en moyenne deux orthèses par an au jeune garçon, en tenant compte de sa croissance.

Trésor prépare assidûment son avenir et rêve de devenir docteur

Deux ans après avoir commencé l’école, Trésor est toujours aussi assidu même si, avec son orthèse et ses béquilles, le trajet est compliqué et dure trois quart d’heure à cause du mauvais état de la route.

Ses camarades d’école sont étonnés par sa persévérance. Mais, s’il leur offre une belle leçon de courage, Trésor est avant tout leur copain et un élève obstiné. Ses matières préférées sont le calcul et le français et il rêve de devenir médecin pour soigner les autres.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Moïse, victime du séisme en Haïti, peut aujourd’hui jouer au foot
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

Moïse, victime du séisme en Haïti, peut aujourd’hui jouer au foot

Moïse, 15 ans, a perdu sa jambe suite au séisme en Haïti en 2010. Grâce au soutien de Humanité & Inclusion (HI), il a reçu une prothèse, qui est régulièrement réadaptée.

Haïti : 11 ans après le séisme, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables
© Nadia Todres/HI
Réadaptation Urgence

Haïti : 11 ans après le séisme, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables

Après le tremblement de terre qui avait frappé Haïti le 12 janvier 2010, Humanité & Inclusion (HI) avait alors déployé l’une des plus vastes interventions d’urgence de son histoire. Aujourd’hui, l’association poursuit ses actions auprès des plus vulnérables.

Malgré la COVID-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation
© HI
Réadaptation Santé

Malgré la COVID-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation

La crise de la COVID-19 n’a pas empêché la mère de Sreyoun et l’équipe de Humanité & Inclusion (HI) de trouver des moyens pour aider la petite fille à progresser. La mère de Sreyoun est enchantée de voir sa fille s’épanouir.

*
*
*

(format: nom@fournisseur.com)

*
*
VALIDER