Goto main content

Soutenir l’accès des femmes handicapées au travail

Inclusion

A l’occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars, Handicap International rend hommage aux victoires extraordinaires de femmes ordinaires dans le monde.

Faw Seuth Ndiaye est malentendante. Elle travaille comme ouvrière dans l'usine de transformation de fruits Zena près du port de Dakar, au Sénégal. Elle bénéficie du soutien de Handicap International dans le cadre d'un projet d'intégration professionnelle

© E. Fitte-Duval / Handicap International

Cette année, en rapport avec le thème donné à cette journée par les Nations unies, « Les Femmes dans un monde du travail en évolution », Handicap International célèbre les femmes handicapées actives. L’association rappelle les défis propres à leur situation, ce qu’elles entreprennent pour les relever et leur importante contribution à leurs entourages, quartiers ou villages.

Un accès inéquitable au travail rémunéré

Les personnes handicapées ont plus difficilement accès à des postes rémunérés que les non-handicapés. Et lorsqu'elles trouvent du travail, leur salaire est souvent inférieur. D'après une étude menée par Handicap International dans 10 pays[1], les femmes handicapées se trouvent confrontées à des discriminations supplémentaires du fait de leur sexe : « les femmes handicapées sont plus susceptibles d'être pauvres, exclues et sans emploi que les hommes handicapés ».

Insertion et autonomie économique

Handicap International travaille à corriger ces injustices. Les services de réadaptation de l’association aident les femmes à retourner au travail après un accident et à regagner leur indépendance. A travers plusieurs projets d'insertion professionnelle, Handicap International aide des employeurs locaux à surmonter les préjugés, ceux du personnel par exemple, et les obstacles physiques à l'emploi des personnes handicapées (accès des lieux, adaptabilité du poste de travail, etc.). L’association assure également un accompagnement personnalisé des femmes handicapées pour qu'elles acquièrent les compétences nécessaires et prennent confiance en elles.

 

[1] Handicap International, (2016), ‘Situation of wage employment of people with disabilities: ten developing countries in focus’, http://tiny.cc/HIwageemployment

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Léa Bayekula : Ambassadrice HI et para-athlète primée
© Alexandra Bertels / HI
Inclusion

Léa Bayekula : Ambassadrice HI et para-athlète primée

La sportive de haut niveau se spécialise dans l'athlétisme. Elle espère utiliser sa position d'ambassadrice chez Humanité & Inclusion (HI) pour sensibiliser à l'inclusion des personnes handicapées.

De plus en plus de personnes sont forcées de fuir
© K.Holt / HI
Inclusion Mines et autres armes

De plus en plus de personnes sont forcées de fuir

Plus de 80 millions de personnes dans le monde sont déplacées de force, selon l'agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR – déc. 2020)[1].

Enfin de l'espoir : L'histoire de Malyun au Kenya
© Humanity & Inclusion
Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Enfin de l'espoir : L'histoire de Malyun au Kenya

Malyun, aujourd'hui âgée de 18 ans, a grandi en Somalie. À l'âge de cinq ans, elle jouait avec ses amis dans un champ près de chez elle lorsqu'elle a avalé un fragment de métal inconnu. Elle est immédiatement tombée au sol. Lorsque son père est venu à son secours, il a essayé de lui tenir la main pour la faire tenir debout, mais ses jambes ne tenaient pas. La famille a cherché un traitement médical à Mogadiscio, la capitale de la Somalie, mais tous les traitements ont échoué. Ils ont alors été envoyés au Kenya pour recevoir un traitement spécialisé. C'est à son arrivée à l'hôpital qu'on a diagnostiqué une paralysie des membres inférieurs chez Malyun.