Go to main content

Haïti

HI a organisé des interventions d’urgence de grande ampleur, notamment lors du tremblement de de terre en janvier 2010 et de l’ouragan en octobre 2016. L’association mène également des projets de développement centrés sur l’accès aux soins en rééducation et l’inclusion professionnelle et sociale des personnes handicapées.

HI Haïti. Deux enfants amputés après le séisme de 2010

HI Haïti. Deux enfants amputés après le séisme de 2010 | © William Daniels / HI

Actions en cours

Pour faire face à l’absence de compétences locales en réadaptation (avant le tremblement de terre, le pays ne comptait que 13 kinésithérapeutes diplômés), HI forme des professionnels de la réadaptation, qui n’ont pas suivi de formation officielle. De plus, l’association favorise l’accès des services de réadaptation de qualité et apporte un appui (notamment organisationnel et technique) aux structures de santé.
HI met en place des projets visant à renforcer la préparation et la protection des personnes vulnérables, notamment les personnes handicapées, face aux catastrophes naturelles. L’association sensibilise et forme notamment les autorités, sécurité civile, partenaires du projet afin qu’ils tiennent compte des plus vulnérables dans leurs interventions.   
Par ailleurs, HI renforce l’insertion professionnelle des personnes handicapées, notamment en sensibilisant les centres de formation et les employeurs au sujet du potentiel des personnes handicapées à assurer une activité professionnelle.
Enfin, afin de renforcer la sécurité routière en Haïti, HI sensibilise les populations aux dangers de la route et favorise l’accès des personnes handicapées aux transports en commun.

Domaines d'intervention

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Carte des interventions de HI en Haiti

Le pays, parmi les plus pauvres du monde, est soumis à une instabilité politique chronique. Les besoins varient énormément selon les zones et les populations concernées. Ouragans et tremblements de terre sont fréquents, affaiblissant une population vulnérable et endommageant les infrastructures déjà défaillantes.

A Port-au-Prince, la capitale, les besoins sont immenses en raison du chômage qui frappe particulièrement les jeunes, de l’inflation du prix des denrées essentielles, de l’insécurité, du manque d’accès à l’eau, à l’éducation et aux soins de santé. En milieu rural, la carence de services (écoles, centres de santé, etc.) est considérable, rendant la population très vulnérable face aux catastrophes naturelles (cyclones, inondations, sécheresses). Dans ce contexte de pauvreté généralisée, la situation des personnes handicapées est encore plus alarmante et leurs besoins les plus élémentaires, tels que se nourrir, se loger, se soigner, avoir accès à l’appareillage et être en sécurité, ne sont souvent pas couverts.

Nos actions
pays
par pays