Go to main content

ACTUALITÉS

Par pays

OK

Par activité

Par date de publication

Le centre de réadaptation d’une ONG partenaire de HI détruit dans la Goutha orientale 22 février 2018

L’escalade extrême des bombardements dans la partie orientale de la Ghouta assiégée depuis les dernières 72 heures a fait plus de 300 victimes civiles et causé des dommages très importants aux infrastructures – particulièrement aux hôpitaux, aux cliniques et aux abris où les civils ont trouvé refuge. 390 000 civils sont assiégés et soumis à des bombardements intensifs, à des attaques aériennes et à des de bombes barils, dans l’enclave de la Ghouta orientale, avec un accès de plus en plus difficile à l’eau, la nourriture et aux médicaments.

  • Syrie

Togo : investissement dans la santé maternelle et infantile 21 février 2018

HI investit dans l’amélioration des installations de santé dédiées à la santé maternelle dans la région côtière du Togo. Grâce à ces actions, la mortalité néonatale devrait baisser de 20 % d’ici fin 2019.

  • Togo

Humanité & Inclusion (HI) rappelle que les atteintes aux bénéficiaires sont inacceptables 16 février 2018

Suite aux révélations concernant les comportements inacceptables de personnels humanitaires, HI réaffirme que de tels faits ne peuvent être tolérés ou justifiés, dans quelque contexte que ce soit.

  • International

Plus de 10 000 personnes réfugiées au Burundi : HI aide les plus fragiles 16 février 2018

Suite aux affrontements récents à l’Est de la République démocratique du Congo, plus de 10 000 personnes, majoritairement congolaises, se sont réfugiées dans le Sud et Sud-Ouest du Burundi. HI prépare une intervention d’urgence auprès des populations réfugiées.

  • Burundi

La joie de l’inclusion pour Aicha et ses amis 15 février 2018

Aicha, âgée de 10 ans, vit en Guinée-Bissau. Grâce à HI, elle peut maintenant aller à l’école, un changement qui l’a transformée : cette petite fille très vivante fait désormais la joie de son village. Plus de 70 000 enfants vulnérables et handicapés bénéficient de l’aide de HI pour accéder à leur droit à l’éducation.

  • Guinée-Bissau

Sri Lanka : la parole aux femmes ! 14 février 2018

Suite aux années de conflits qui ont déchiré le Sri Lanka, humanité & Inclusion (HI) a mené un projet avec le soutien du Département d’État américain afin de renforcer la participation des femmes, et notamment des femmes handicapées, dans le processus de réconciliation du pays.

  • Sri Lanka

Restes explosifs de guerre : les enfants handicapés doivent avoir accès aux sessions de prévention 5 février 2018

Près de 10 000 engins non explosés (roquettes, têtes de missiles, bombes..) ont été laissés par les bombardements qui ont a frappé la Bande de Gaza à l’été 2014. Entre décembre 2016 et septembre 2017, HI a formé 93 enseignants pour qu’ils mènent des sessions de sensibilisation aux risques liés à la présence de ces restes explosifs. 15 000 élèves ont ainsi été sensibilisés. Un projet financé par la Coopération belge (DGD).

  • Palestine

Fin des opérations de déminage 2 février 2018

HI termine ses opérations de déminage dans les provinces de  Tshopo, de l’Ituri, du Bas-Uélé et du Haut-Uélé lancées en janvier 2016 en République démocratique du Congo (RDC). Pendant 2 ans, HI et son partenaire local AFRILAM (Afrique pour la lutte anti-mines) ont déminé 34 520 m2 de terres soit près 5 terrains de foot, pour le bénéfice de 5 600 habitants de la région.

  • République démocratique du Congo

Les bombardements aériens tuent les civils 25 janvier 2018

Selon le dernier rapport de l’Association On Armed Violence (AOAV), 15 399 civils ont été tués par des armes explosives de toutes sortes pendant les 11 premiers mois de l’année 2017. Une augmentation de 42 % par rapport à la même période en 2016. Principalement en cause, l’augmentation spectaculaire des bombardements aériens.

  • Syrie

8 ans après le séisme en Haïti, Moïse rejoue au football 12 janvier 2018

Le 12 janvier 2010, le séisme qui frappe Haïti entraine la mort de plus de 200 000 personnes. De nombreuses personnes sont blessées. Moïse, 4 ans, doit être amputé de la jambe gauche. Grâce au soutien de Handicap International (HI), l’enfant reçoit une prothèse et suit des séances de réadaptation. Suivi depuis 8 ans par l’association, Moïse a aujourd’hui retrouvé toute son énergie.

  • Haïti

« J’ai compris à quel point sa vie avait changé » 9 janvier 2018

Farhana, physiothérapeute chez HI, travaille au camp de Kutupalong au Bangladesh, l’un des plus grands camps de réfugiés du monde. Ibrahim est l’un des 600 000 réfugiés rohingyas ayant fui les violences qui ont éclaté au Myanmar en août 2017. Lourdement blessé, sa vie a radicalement changé. Farhana raconte sa rencontre avec Ibrahim et le travail qu’ils ont fait ensemble.

  • Bangladesh

Deir Ezzor : « Les combats sont terminés mais les risques perdurent » 21 décembre 2017

Le 3 novembre 2017, les forces armées[1] reprenaient le contrôle de la ville de Deir Ezzor, en Syrie. Les combats, qui ont duré plusieurs mois au sein de la ville et dans ses environs, ont fait de très nombreuses victimes civiles et engendré le déplacement de plus de 300 000 personnes. Handicap International (HI) s’alarme de la situation sur le terrain.

 

[1] Forces armées Syriennes,  Forces Démocratiques Syriennes (FDS) et coalition. 

  • Syrie

Bombardements aériens : des conséquences dévastatrices sur les civils 19 décembre 2017

Un nombre record de civils ont été tués lors de bombardements en 2016 en Syrie. Et un civil sur quatre tué par des bombardements aériens en zones urbaines avait moins de 18 ans, rapporte une étude publiée dans le Lancet Global Health sur la base de chiffres collectés par le Violence Documentation Centre (VDC). En cause, l’utilisation des armes explosives en zones peuplées - pratique contre laquelle s’est engagée Handicap International (HI) - et leurs effets dévastateurs sur les civils.  

  • Syrie

« Je ne veux pas être un fardeau pour ma famille » 19 décembre 2017

Parmi les 625 000 réfugiés Rohingya au Bangladesh, plusieurs centaines vivent avec un handicap grave. Leurs familles doivent lutter pour prendre soin d’eux dans les conditions de vie difficiles des camps. Noorayesha est partiellement paralysée et ne peut pas quitter sa tente.

  • Bangladesh

Alerter les États sur l’assistance aux victimes 14 décembre 2017

Dans un contexte d’augmentation spectaculaire du nombre de victimes des mines (8605 victimes en 2016[1]) et d’utilisation des mines improvisées, les États parties au Traité d’Ottawa[2] qui interdit les mines antipersonnel se sont réunis à Vienne du 18 au 22 décembre dernier. Handicap International (HI) était présente. Objectif de l’association : alerter les États sur les besoins dans l’assistance aux victimes et défendre le déminage des mines improvisées dans le cadre du Traité.

 

[2] La Convention d’Ottawa interdit l'acquisition, la production, le stockage et l'utilisation des mines antipersonnel. La Convention a été ouverte à signature le 3 décembre 1997. Elle est entrée en vigueur le 1er mars 1999. 162 sont États parties à la Convention. 1 État en est signataire.