Goto main content

Construisons ensemble un centre pour les réfugiés handicapés

Secourir les déplacés/réfugiés
Kenya

Le camp de réfugiés de Kakuma, au Kenya, accueille actuellement plus de 180,000 réfugiés qui ont fui des guerres et persécutions dans les pays avoisinants. Il s’agit d’un énorme camp de 12 kilomètres carrés, comptant 4 districts structurés, 19 écoles primaires et un hôpital.

Enfants dans le camp de réfugiés de Kakuma/ Children in the Kakuma refugees camp

Enfants dans le camp de réfugiés de Kakuma/ Children in the Kakuma refugees camp | © E.Cartuyvels/Handicap International

Le camp de réfugiés de Kakuma accueille actuellement plus de 180,000 réfugiés qui ont fui des guerres et persécutions dans les pays avoisinants. Il s’agit d’un énorme camp de 12 kilomètres carrés, comptant 4 districts structurés, 19 écoles primaires et un hôpital. En 2014, Humanité & Inclusion, conjointement avec le UNHCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a décidé de mettre en place un centre de réadaptation temporaire pour aider les nombreuses victimes handicapées. Mais aujourd’hui cette tente s’avère insuffisante pour accueillir tous les réfugiés handicapés. De plus, les conditions climatiques font que la tente est souvent inaccessible du fait des pluies ou de vents violents. Aujourd’hui, nous avons besoin de votre soutien pour construire un centre de réadaptation permanent, un vrai édifice avec des murs et un toit solide,  nous permettant de fournir un support approprié et à long terme aux réfugiés handicapés. Grâce à vous, nous pourrons accompagner sur le long terme les victimes. Grâce à vous, nous redonnerons espoir aux réfugiés handicapés.

 

 

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Enfin de l'espoir : L'histoire de Malyun au Kenya
© Humanity & Inclusion
Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Enfin de l'espoir : L'histoire de Malyun au Kenya

Malyun, aujourd'hui âgée de 18 ans, a grandi en Somalie. À l'âge de cinq ans, elle jouait avec ses amis dans un champ près de chez elle lorsqu'elle a avalé un fragment de métal inconnu. Elle est immédiatement tombée au sol. Lorsque son père est venu à son secours, il a essayé de lui tenir la main pour la faire tenir debout, mais ses jambes ne tenaient pas. La famille a cherché un traitement médical à Mogadiscio, la capitale de la Somalie, mais tous les traitements ont échoué. Ils ont alors été envoyés au Kenya pour recevoir un traitement spécialisé. C'est à son arrivée à l'hôpital qu'on a diagnostiqué une paralysie des membres inférieurs chez Malyun.

Accéder à l'éducation, contre vents et marées
© Humanity & Inclusion
Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Accéder à l'éducation, contre vents et marées

Kassim Mohammed, 14 ans, est un réfugié somalien qui vit dans le camp de Dagahaley à Daadab, au Kenya. Sa vie quotidienne n'est pas toujours facile, mais Kassim est également confronté à une situation différente de celle des autres réfugiés de son âge, car il est malvoyant et souffre d'un handicap à une jambe ! Malgré cela, Kassim fait preuve de détermination et va tous les jours à l'école, où il est maintenant en septième année.

Vivant avec une paralysie, Imani ouvre un magasin dans un camp de réfugiés
© Humanity & Inclusion
Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Vivant avec une paralysie, Imani ouvre un magasin dans un camp de réfugiés

Lulachi Imani, 29 ans, vit avec sa mère et ses cinq frères et sœurs dans le camp de réfugiés de Kakuma, dans le nord du Kenya. Originaire de la République démocratique du Congo, elle a dû fuir le pays en raison de nombreux raids contre sa tribu. Malheureusement, au cours de son voyage, elle a été impliquée dans un accident de la route qui a provoqué une lésion de la moelle épinière, paralysant ses deux jambes.