Accès direct au contenu
 
 

Construisons ensemble un centre pour les réfugiés handicapés

Secourir les déplacés/réfugiés
Kenya

Le camp de réfugiés de Kakuma, au Kenya, accueille actuellement plus de 180,000 réfugiés qui ont fui des guerres et persécutions dans les pays avoisinants. Il s’agit d’un énorme camp de 12 kilomètres carrés, comptant 4 districts structurés, 19 écoles primaires et un hôpital.

Enfants dans le camp de réfugiés de Kakuma/ Children in the Kakuma refugees camp

Enfants dans le camp de réfugiés de Kakuma/ Children in the Kakuma refugees camp | © E.Cartuyvels/Handicap International

Le camp de réfugiés de Kakuma accueille actuellement plus de 180,000 réfugiés qui ont fui des guerres et persécutions dans les pays avoisinants. Il s’agit d’un énorme camp de 12 kilomètres carrés, comptant 4 districts structurés, 19 écoles primaires et un hôpital. En 2014, Humanité & Inclusion, conjointement avec le UNHCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a décidé de mettre en place un centre de réadaptation temporaire pour aider les nombreuses victimes handicapées. Mais aujourd’hui cette tente s’avère insuffisante pour accueillir tous les réfugiés handicapés. De plus, les conditions climatiques font que la tente est souvent inaccessible du fait des pluies ou de vents violents. Aujourd’hui, nous avons besoin de votre soutien pour construire un centre de réadaptation permanent, un vrai édifice avec des murs et un toit solide,  nous permettant de fournir un support approprié et à long terme aux réfugiés handicapés. Grâce à vous, nous pourrons accompagner sur le long terme les victimes. Grâce à vous, nous redonnerons espoir aux réfugiés handicapés.

 

 

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Entretien avec Jean-Loup Gouot sur la pandémie COVID-19
© M. A. Islam / HI
Protéger les populations vulnérables Santé Secourir les déplacés/réfugiés

Entretien avec Jean-Loup Gouot sur la pandémie COVID-19

Jean-Loup Gouot, Directeur de Humanité & Inclusion (HI) au Bangladesh, témoigne au sujet de l’impact du COVID-19 dans le pays et rappelle les risques de cette épidémie, en particulier pour les réfugiés rohingyas

Cinq ans de conflit au Yémen
(C) ISNA Agency / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Cinq ans de conflit au Yémen

Depuis le début du conflit qui ravage le Yémen, Humanité & Inclusion (HI) condamne l’utilisation massive des armes explosives (notamment des mines, armes interdites depuis 1999) et appelle toutes les parties concernées à lever les entraves administratives déraisonnables !

Vieillir dans un camp de réfugiés
© Abir Abdullah/HI
Secourir les déplacés/réfugiés

Vieillir dans un camp de réfugiés

Ali et sa famille sont arrivés au Bangladesh il y a plus d’un an. Les conditions de vie sont alors difficiles mais la famille réussit tout de même à s’installer dans un abri provisoire et à accéder aux services essentiels; eau, nourriture, premiers soins, etc. Quelque temps plus tard, tout a basculé lors d’une cérémonie religieuse. Pendant la prière, Ali a été pris de douleur et a perdu l’usage du côté droit de son corps. Il venait de subir un accident vasculaire cérébral.