Go to main content
 
 

Construisons ensemble un centre pour les réfugiés handicapés

Secourir les déplacés/réfugiés
Kenya

Le camp de réfugiés de Kakuma, au Kenya, accueille actuellement plus de 180,000 réfugiés qui ont fui des guerres et persécutions dans les pays avoisinants. Il s’agit d’un énorme camp de 12 kilomètres carrés, comptant 4 districts structurés, 19 écoles primaires et un hôpital.

Enfants dans le camp de réfugiés de Kakuma/ Children in the Kakuma refugees camp

Enfants dans le camp de réfugiés de Kakuma/ Children in the Kakuma refugees camp | © E.Cartuyvels/Handicap International

Le camp de réfugiés de Kakuma accueille actuellement plus de 180,000 réfugiés qui ont fui des guerres et persécutions dans les pays avoisinants. Il s’agit d’un énorme camp de 12 kilomètres carrés, comptant 4 districts structurés, 19 écoles primaires et un hôpital. En 2014, Humanité & Inclusion, conjointement avec le UNHCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a décidé de mettre en place un centre de réadaptation temporaire pour aider les nombreuses victimes handicapées. Mais aujourd’hui cette tente s’avère insuffisante pour accueillir tous les réfugiés handicapés. De plus, les conditions climatiques font que la tente est souvent inaccessible du fait des pluies ou de vents violents. Aujourd’hui, nous avons besoin de votre soutien pour construire un centre de réadaptation permanent, un vrai édifice avec des murs et un toit solide,  nous permettant de fournir un support approprié et à long terme aux réfugiés handicapés. Grâce à vous, nous pourrons accompagner sur le long terme les victimes. Grâce à vous, nous redonnerons espoir aux réfugiés handicapés.

 

 

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Hommage aux #femmeshumanitaires
© Benoît Almeras/HI
Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés

Hommage aux #femmeshumanitaires

En cette Journée humanitaire mondiale, nous mettons en lumière les femmes humanitaires qui consacrent leur vie à rendre le monde meilleur. Les femmes humanitaires avec Humanité et Inclusion s'engagent à faire du monde un espace plus sain, plus sûr, plus heureux et plus inclusif pour les personnes handicapées. Et pour cela, nous vous en sommes incroyablement reconnaissants ! Aujourd'hui, nous mettons en vedette certains de nos collègues inspirants du monde entier.

Une journée dans le camp d'Ukhiya, où vivent 625 000 réfugiés rohingyas
© Abir Abdullah/HI
Secourir les déplacés/réfugiés

Une journée dans le camp d'Ukhiya, où vivent 625 000 réfugiés rohingyas

Nous arrivons à Cox’s Bazar, un port de pêche du sud-est du Bangladesh, dont la plage de 120 km fait la joie de Bangladais plus aisés. Paradoxalement, cette petite station balnéaire est aussi un point d’ancrage pour les expatriés qui travaillent dans les camps de réfugiés établis juste à côté. Après vingt heures d’avion, dix heures de transit, quatre aéroports et un tour de tum tum (version bangladaise du tuk tuk), je ne suis pas fâché d’être enfin arrivé à l’hôtel pour prendre un peu de repos. Demain, ce sera ma première journée dans un camp de réfugiés. Dans le secteur d’Ukhiya, 625 000 personnes sont entassées en attendant de meilleurs jours.

« Que mon fils Anowar puisse aller à l’école me rassure beaucoup »
© Shumon Ahmed/HI
Secourir les déplacés/réfugiés

« Que mon fils Anowar puisse aller à l’école me rassure beaucoup »

En décembre 2017, Anowar, réfugié rohingya au Bangladesh, a perdu sa jambe droite suite à un accident avec une voiture. Grâce au soutien de HI, il a suivi des séances de réadaptation, reçu un soutien psychologique et va aujourd’hui à l’école.