Accès direct au contenu

Donner la parole aux syriens

Secourir les déplacés/réfugiés
Syrie

En janvier 2017, le photographe français Philippe de Poulpiquet a passé deux semaines avec les équipes de HI en Jordanie et au Liban. Tous les jours, ils se rendirent chez des réfugiés syriens, dont de nombreuses victimes d'armes explosives.

Exposition "Bombardés" à Lyon | © HI

Exposition « Bombardés »

Cette exposition, soutenue par ECHO (la Direction générale pour la protection civile et les opérations d'aide humanitaire européennes de la Commission européenne) donne la parole à ces civils dont la vie a été bouleversée en quelques instants seulement. Leurs histoires reflètent une réalité terrible partagée par des centaines de milliers de Syriens depuis le début de la guerre en 2011.

Consultez ici l'exposition en ligne.

Signez la pétition contre les bombardements de zones civiles ! #StopBombingCivilians


Sondos

Sondos a 8 ans et vient d'une zone assiégée de la banlieue de Damas. En 2016, elle a été victime d'un bombardement avec sa famille. Réfugiée avec ses parents au Liban, elle bénéficie de séances de soutien psychologique dispensées par HI.

 

 

 


Molham

Molham avait juste 9 ans lorsqu’il a été blessé par une balle perdue, à Homs, en Syrie. En 2014, sa famille a fui les combats dans le pays et s’est réfugiée en Jordanie. HI accompagne le jeune garçon avec des sessions de physiosithérapie et du soutien psycho-social depuis son arrivée dans le pays.

 

 

 


Hussein

Hussein a 15 ans. Fin 2016, il a été blessé lors d’un bombardement à Idlib, en Syrie, qui a tué la moitié de sa famille. Amputé d’une jambe, il s’est réfugié au Liban où il est aidé par une équipe de HI. « Je ne pense pas à l’avenir, il n’y en a plus pour moi... »

 

 

 


Khaled

Khaled avait seulement un an lorsqu’il a perdu une jambe au cours d’un bombardement en Syrie. Ses parents sont décédés ce jour-là. Il grandit désormais avec sa tante, réfugiée au Liban. HI accompagne le petit garçon par des sessions de soutien psychologique.

 

 

 


Hozeifa

Hozeifa a été blessé en 2016, lors d’un bombardement à Idlib, en Syrie. Désormais paraplégique, il vit dans une tente avec le reste de sa famille au Liban. HI aide Hozeifa à s’adapter à sa nouvelle situation avec des sessions de soutien psychologique et de physiothérapie.

 

 

 

 


Mayada

Mayada, 48 ans, vient de la banlieue de Damas, en Syrie. En 2014, lorsqu’une bombe est tombée sur sa maison, elle a perdu son mari et sa fille. Elle-même a été blessée et a dû être amputée. Au Liban, où elle est réfugiée depuis deux ans, Mayada a été appareillée d’une prothèse par HI.

 

 

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les enfants réfugiés rohingyas handicapés se distinguent grâce au soutien de HI
© Nicolas Axelrod-Ruom /HI
Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Les enfants réfugiés rohingyas handicapés se distinguent grâce au soutien de HI

« En voyant les autres enfants jouer et en faisant des exercices de stimulation, Zesmin a enfin appris à nous appeler papa et maman. » Les parents de Zesmin, des réfugiés rohingyas vivant au Bangladesh, ont vu leur fille atteinte de trisomie 21, qui avait des difficultés à se déplacer et à communiquer, devenir une petite fille joyeuse et pleine de vie. « Nous avons suivi à la lettre les conseils de Humanité & Inclusion (HI). Et les résultats sont impressionnants. »

Entretien avec Jean-Loup Gouot sur la pandémie COVID-19
© M. A. Islam / HI
Protéger les populations vulnérables Santé Secourir les déplacés/réfugiés

Entretien avec Jean-Loup Gouot sur la pandémie COVID-19

Jean-Loup Gouot, Directeur de Humanité & Inclusion (HI) au Bangladesh, témoigne au sujet de l’impact du COVID-19 dans le pays et rappelle les risques de cette épidémie, en particulier pour les réfugiés rohingyas

Cinq ans de conflit au Yémen
(C) ISNA Agency / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Cinq ans de conflit au Yémen

Depuis le début du conflit qui ravage le Yémen, Humanité & Inclusion (HI) condamne l’utilisation massive des armes explosives (notamment des mines, armes interdites depuis 1999) et appelle toutes les parties concernées à lever les entraves administratives déraisonnables !