Accès direct au contenu

HI poursuit son intervention auprès des plus vulnérables en Afghanistan

Protéger les populations vulnérables Réadaptation
Afghanistan

Alors que la situation sécuritaire ne cesse de se dégrader en Afghanistan, le pays fait face à une troisième vague d’épidémie Covid-19.

HI sensibilise les populations en Afghanistan au sujet des risques et moyens de se protéger du Covid-19.

HI sensibilise les populations en Afghanistan au sujet des risques et moyens de se protéger du Covid-19. | © HI

Plus de 144 000 personnes ont été contaminées depuis 2020, et ce nombre est approximatif, puisque de nombreuses personnes n’ont pas accès à un centre de santé. Les provinces les plus touchées seraient Herat, Kabul, Nangarhar, Daikundi et Ghazni.

Depuis 2020, HI a adapté ses activités dans le pays afin de poursuivre son intervention auprès des plus vulnérables.

Sensibiliser aux risques de contamination

HI sensibilise les populations (et notamment les personnes handicapées, les déplacés internes, les communautés d’accueil, etc.) au sujet des risques de transmission du Covid-19 et des moyens de s’en protéger (distanciation sociale, port du masque, etc.). Ces activités de sensibilisation sont particulièrement nécessaires dans un pays où les rumeurs circulent encore au sujet de cette épidémie (boire ou se laver le visage avec du Coca-Cola pourrait aider, boire du thé noir soignerait du Covid-19, etc.). HI a notamment transmis des messages clés  (via des émission radio, des séances de porte à porte, etc.) afin de sensibiliser les plus fragiles (déplacés internes, communautés d’accueil, etc.) dans les communautés de Kandahar, Nimroz et de Herat.

Poursuivre les séances de réadaptation

HI a continué à mener des séances de physiothérapie pour les patients qui en avaient besoin dans le centre de réadaptation de Kandahar, mais aussi en se déplaçant à domicile et dans les camps de déplacés internes (équipes mobiles), notamment dans les provinces de Herat et de Kandahar. En 2020, plus de 17 000 personnes ont bénéficié de soins de réadaptation, et en 2021, 120 physios seront formés par l’association.

Une aide psychosociale

Dans ce contexte d’épidémie, beaucoup de personnes se sont senties déprimées, inutiles suite à leur perte d’emploi, déstabilisés par des conflits familiaux, etc. Les  équipes de HI ont apporté un soutien psychosocial aux personnes qui en avaient besoin, notamment grâce à une « hotline » (ligne téléphonique). De plus, l’association a aussi distribué à ces personnes fragilisées psychologiquement des kits « loisirs », comprenant des perles, du matériel de couture, de tricot, des jeux pour enfants (puzzles, livres, etc.), leur permettant de se divertir, se concentrer sur une activité concrète, et ainsi retrouver un peu de sérénité. L’association a aussi formé les équipes de centres médicaux aux premiers secours psychosociaux.
Par ailleurs, HI a continué de proposer des séances de soutien psychosocial aux personnes impactées psychologiquement par le conflit ou tout autre évènement traumatisant (par exemple pour les réfugiés afghans qui étaient au Pakistan et ont été renvoyés au pays). En 2020, HI a apporté un soutien psychosocial à près de 6000 personnes.

Distribution de gel, savon et masques

L’association a aussi distribué des kits de protection et d’hygiène (du savon, du gel hydroalcoolique, etc.) à de nombreuses personnes qui n’avaient pas les moyens d’en acheter. De plus, l’association va distribuer 200 kits comprenant des vêtements, des couvertures, etc. aux personnes les plus vulnérables (femmes veuves, personnes handicapées, déplacés internes), qui ont très peu de moyens de subsistance.

Orientation de patients vers d’autres services

HI a aussi orienté les personnes qui avaient besoin d’autres services (soins de santé, protection,…) vers d’autres organisations leur proposant un soutien adapté.

 

Plus globalement, en 2020 et 2021, HI a continué d’aider les victimes du conflit en Afghanistan : séance de réadaptation, soutien psychosocial, séances d’éducation aux risques de mines et assistance aux victimes du conflit.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Haïti : HI forme des physios en réadaptation d'urgence pour s’occuper des blessés du séisme
© R. Crews / HI
Réadaptation Urgence

Haïti : HI forme des physios en réadaptation d'urgence pour s’occuper des blessés du séisme

L'équipe d'urgence de Humanité & Inclusion (HI) a entamé un processus de formation de physiothérapeutes qui viendront renforcer les hôpitaux locaux et un centre de rééducation aux Cayes, en Haïti

Une technicienne en réadaptation formée par Humanité & Inclusion (HI) au chevet des personnes blessées
© R. Crews / HI
Réadaptation Urgence

Une technicienne en réadaptation formée par Humanité & Inclusion (HI) au chevet des personnes blessées

Déjà mobilisée suite au tremblement de terre de 2010 en Haïti, Guetchly-Nise, diplômée en réadaptation avec le soutien de Humanité & Inclusion (HI), se retrouve auprès des personnes touchées par le dernier séisme

La famine persistante menace le développement de l'enfant
©S. Bonnet / HI – Archives 2007
Réadaptation Urgence

La famine persistante menace le développement de l'enfant

Alors que l’insécurité alimentaire s'aggrave à Madagascar, Humanité & Inclusion (HI) utilise la thérapie de stimulation pour prévenir les handicaps à long terme chez les enfants souffrant de malnutrition.