Go to main content

« J’ai grandi, je suis très heureuse de ma nouvelle prothèse »

Insertion
Haïti

5 ans après le terrible séisme en Haïti, Christella marche vers son avenir avec le soutien de Humanité & Inclusion.

Christella Haiti

© S. Dabeuf / HI

Depuis quelques mois, Christella est moins agile. Sa prothèse présente de sérieux signes de fatigue et lui fait mal à cause de l’emprise du moignon qui n’est plus adaptée. Appareillée par Humanité & Inclusion début 2010 après le tremblement de terre qui a ravagé Haïti et qui lui a coûté sa jambe, Christella avait retrouvé sa vie d’enfant de 10 ans.

« Je vais à l’école comme tout le monde, je danse et je cours comme mes amis. En fait, je suis comme tout le monde », racontait-elle alors.

L’équipe qui a rendu visite à sa mère, bénéficiaire du projet d’insertion économique de Handicap International, revoit Christella chez elle à cette occasion. « J’ai 15 ans maintenant, explique t-elle, je travaille très bien au collège. De temps en temps, je joue au foot. Je ne quitte ma prothèse que pour dormir ! » L’adolescente a beaucoup grandi et boîte à cause de cette jambe artificielle devenue trop courte. L’association l’oriente donc vers l’un de ses partenaires, Healing Hands for Haïti, qui réalise des appareillages. Après la prise de mesures, Christella reçoit rapidement une prothèse toute neuve, adaptée à sa nouvelle taille. Elle l’adopte tout de suite !

 

Pour sa mère, qui subvient seule aux besoins de ses sept enfants, c’est un vrai soulagement. La vie est dure pour elle, mais heureusement le petit commerce qu’elle a constitué avec l’aide de Humanité & Inclusion lui permet de faire vivre sa famille.

« Je crée une bonne relation avec mes clients. Ils reviennent souvent me voir sur le marché, explique-t-elle. Sur mes étals, ils peuvent trouver du riz et des pâtes, des haricots, de l’huile… Quand je vois qu’un produit se vend mal, j’adapte mon stock ».

Pour l’aider à monter son commerce, l'association lui a apporté le stock initial et lui a appris à gérer son affaire et à réinvestir l’argent gagné. Avec ses bénéfices, elle est capable et fière de payer les frais de scolarité, de santé et toutes les autres dépenses de la famille. Et Christella peut marcher vers son avenir ; elle rêve de devenir comptable.

 

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Un cinquième des réfugiés syriens présentent un handicap
© Bas Bogaerts / HI
Inclusion Protéger les populations vulnérables

Un cinquième des réfugiés syriens présentent un handicap

D’après une nouvelle étude réalisée par HI et iMMAP[1], plus de 60 % des ménages de réfugiés syriens comptent une personne handicapée ; un cinquième des réfugiés au Liban et en Jordanie présentent un handicap. Menée entre 2017 et 2018, cette enquête a pour l’instant débouché sur deux rapports, quatre fiches d’information et un tableau de bord qui fournit des données statistiques sur les personnes handicapées parmi les réfugiés syriens et leur accès à l’aide humanitaire. Yahoko Asai, coordinatrice technique régionale de HI en charge de l’inclusion, explique l’importance de cette étude :

 

[1] IMMAP est une ONG internationale qui fournit des services professionnels de gestion de l’information aux organisations humanitaires et de développement via la collecte, l’analyse et la représentation visuelle de données leur permettant de prendre des décisions éclairées dans le but ultime de fournir une assistance ciblée de grande qualité aux populations les plus vulnérables au monde.

Un avenir prometteur pour Layian
© Abed Al-Rahman Sayma/HI
Inclusion

Un avenir prometteur pour Layian

Layian Ramzy Dokhan est une fillette de neuf ans qui vit avec un handicap depuis l'âge de trois ans. Elle habite Rafah, une ville proche de la frontière égyptienne, une région sujette à de nombreuses incursions militaires. Layian demeure avec trois de ses frères et deux de ses sœurs dans une petite maison aux pièces étroites. Une fois le temps venu d’aller à l’école, on lui a refusé l’admission en raison de son handicap. C’est à ce moment-là qu’Humanité & Inclusion (HI) est entré dans sa vie.

Pour des services humanitaires adaptés aux personnes handicapées dans le camp de Bentiu
© Till Mayer / HI
Inclusion

Pour des services humanitaires adaptés aux personnes handicapées dans le camp de Bentiu

Le récent rapport de HI et IOM[1] établit un bilan de la situation au sein du camp de protection des civils de Bentiu, au Soudan du Sud : pour les personnes handicapées, les conditions de vie sont difficiles et les services humanitaires ne répondent pas suffisamment à leurs besoins. Des pistes d’amélioration sont proposées.


[1] IOM = International Organization for Migration