Go to main content

« Je dois montrer le bon exemple et rassurer l’entreprise pour qu’elle continue dans cette voie »

Insertion
Sénégal

Malgré l’obtention d’un BTS en comptabilité et une recherche active, Aminatou a eu toutes les peines à trouver un emploi à cause de son handicap moteur. Pendant près 10 ans, elle a travaillé en tant que commerçante dans son quartier tout en s’engageant auprès d’associations pour les personnes handicapées.

Portrait d'Aminatou | © HI

En 2016, soutenue par HI, Aminatou a postulé auprès de l’entreprise Dakar Dem Dikk (DDD) qui s’occupe du réseau de bus dans la capitale du Sénégal et qui était déjà accompagnée par l’association pour favoriser l’embauche de personnes handicapées. « Mon intégration à DDD a été  facilité par mes collègues, qui sont très compréhensifs, et par l’équipe du projet qui avait préparé notre venue. La DDD nous a de même proposé une formation avant la prise de fonction ce qui nous a permis de comprendre notre rôle et d’être outillé pour le faire. »

Mais Aminatou doit s’habituer au rythme de travail qui est nouveau pour elle :

« La pénibilité réside seulement au niveau des longues heures de voyage à faire assise dans le box du receveur. Je pense que ce n’est que le début et que d’ici peu de temps je vais m’habituer à ce rythme.  Je fais partie des premières personnes handicapées recrutées par DDD donc je dois montrer le bon exemple et rassurer l’entreprise pour qu’elle continue dans cette voie. »

HI et l’inclusion professionnelle au Sénégal :

Depuis 2014, HI accompagne les personnes handicapées au Sénégal dans leur parcours professionnel grâce au projet EMPHAS[1].  Elles bénéficient tout d’abord d’un suivi personnalisé, sous forme d’entretiens avec un travailleur social et un conseiller en recrutement. Après la réalisation d’un bilan de compétences, un plan d’action est élaboré avec la personne en fonction de ses aspirations et de ses besoins afin qu’elle reçoit une aide sur mesure (formation, stage, sensibilisation d’un employeur potentiel…).

HI s’appuie par ailleurs sur un réseau local de plus de 90 employeurs et d’une dizaine de structures intervenant dans le domaine de l’emploi et de la formation. L’association aide les entreprises partenaires à adapter les lieux de travail pour les rendre accessibles aux personnes handicapées. Elle sensibilise aussi le reste du personnel pour permettre aux employés handicapés d’être mieux intégrés. Enfin, elle suit les personnes handicapées recrutées pour s’assurer que tout se passe bien dans leur nouvel environnement professionnel.

 

[1] EMPHAS : Emploi pour les personnes handicapées au Sénégal

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI inaugure la toute première aire de jeu de Teknaf, au Bangladesh
© S. Ahmed / HI
Insertion Secourir les déplacés/réfugiés

HI inaugure la toute première aire de jeu de Teknaf, au Bangladesh

HI et la Fondation IKEA ont construit et ont officiellement inauguré la toute première aire de jeu de la région de Teknaf, au Bangladesh. Depuis lors, le site est toujours rempli d’enfants. « Les besoins étaient grands en raison du manque de place. Les enfants peuvent désormais évoluer dans un monde différent, sûr et adapté aux enfants. »

Grâce à son tricycle, Emmanuel peut se rendre à l’école tout seul
© HI
Insertion

Grâce à son tricycle, Emmanuel peut se rendre à l’école tout seul

Emmanuel a douze ans. Paralysé des deux jambes, il peut se rendre à l’école depuis que Humanité & Inclusion (HI) lui a fourni un tricycle. Dans ce pays ravagé par les conflits, l’association aide les personnes handicapées contre les exclusions dont elles peuvent souffrir.

Reema : « Mon vœu le plus cher, retourner dans mon village et retrouver ma maman »
© Elise Cartuyvels/HI
Insertion Réadaptation

Reema : « Mon vœu le plus cher, retourner dans mon village et retrouver ma maman »

Reema, 14 ans, a été abandonnée à ses 6 ans. Atteinte de phocomélie à sa naissance (malformation congénitale), elle n’a pas marché pendant des années. Avec le soutien de HI, elle a reçu une prothèse et suivi des séances de réadaptation. Aujourd’hui, Reema va à l’école et s’entraine chaque matin pour devenir danseuse.