Go to main content

Le cyclone Enawo frappe Madagascar aujourd’hui

Urgence
Madagascar

Le cyclone Enawo, qui frappe ce mardi la côte Nord-Est de Madagascar, pourrait toucher 2 millions de personnes, selon le Global Disaster Alert and Coordination System. Les équipes de Handicap International déjà présentes sur place sont mobilisées et se préparent à intervenir en urgence en fonction des besoins.

 Photo d'archive 2013 du cyclone Haruna

Photo d'archive 2013 du cyclone Haruna | © Handicap International

  • Le cyclone Enawo, classé en catégorie 4 sur l’échelle Saffir-Simpson qui compte 5 échelons, va frapper la côte nord-est de Madagascar ce mardi (14 heures, heure locale), avec des vents allant jusqu’à 300 km/h.
     
  • Des précipitations de 400 mm en 24 heures pourraient entraîner des inondations dans 8 régions (Analanjirofo, Atsinanana, Sofia, Alaotra Mangoro, Analamanga, Menabe, Vatovavy fitovinany, Atsimo Andrefana). Le cyclone atteindra la capitale Antananarivo dans la nuit de mardi à mercredi.
     
  • Près de 900 000 personnes vivent dans les quatre districts directement situés sur le passage du cyclone (Sambava, Antalaha, Vohemar et Andapa) et risquent d’être plus particulièrement touchées. Plus de 80 000 d’entre elles pourraient avoir besoin d’une assistance immédiate, selon OCHA. Le cyclone pourrait forcer plus de 140 000 personnes à se déplacer et 10 000 personnes environ risquent de se retrouver sans abri.

« Personnes blessées, destruction des maisons, pertes de productions agricoles, routes endommagées : les conséquences d’un cyclone sont terribles pour les personnes plus vulnérables, notamment celles qui vivent dans des habitations sommaires et dans des zones isolées. Nous sommes en alerte. Nous possédons sur place des stocks d’articles non alimentaires prêts à être distribués en cas de besoin ainsi que des aides techniques (béquilles, fauteuils roulants…) pour les personnes handicapées ou blessées. Lors des premières évaluations suite au passage du cyclone, nous veillerons à ce que les besoins des personnes handicapées soient bien pris en compte dans la réponse d’urgence par les autres organisations humanitaires », 

?explique Xavier Duvauchelle, responsable des programmes pour l’Afrique de l’Est et du Sud.


Handicap International à Madagascar

Handicap International est présente à Madagascar depuis 1986. Forte d’une équipe de presque 100 salariés, l’association lutte contre les maladies invalidantes comme la filariose lymphatique. Elle intervient en milieu carcéral pour améliorer les conditions de vie des détenus. Handicap International mène un programme de santé maternelle et infantile  pour réduire la mortalité des mères et des nouveau-nés. L’association s’emploie également à promouvoir les droits et l’inclusion des personnes handicapées en renforçant les associations qui les représentent. Handicap International développe aussi des actions pour l’accès à l’éducation des enfants exclus du système scolaire.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Quand je serai grand, je volerai »
© Shumon Ahmed/HI
Réadaptation Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

« Quand je serai grand, je volerai »

Saiful a 7 ans. Il vit dans le camp de réfugiés rohingyas de Kutupalong, dans le sud du Bangladesh. Atteint d’une malformation congénitale, l’enfant a perdu sa jambe droite à deux ans. Avec le soutien de Handicap International, il a reçu une prothèse, marche et va à l’école.  L’enfant adore jouer avec ses amis, et a un rêve : devenir pilote.

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés
© HI
Réadaptation Urgence

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés

Plus de 9 000 rohingyas sont affectés par des inondations et des glissements de terrain au Bangladesh depuis le mois de juin.  Les équipes de HI continuent de venir en aide aux populations affectées.

Blessure par balle : un long parcours médical
© Hardy Skills / HI
Réadaptation Urgence

Blessure par balle : un long parcours médical

Une blessure par balle conduit le patient dans un long parcours médical. Après une opération, la rééducation nécessaire pour regagner en mobilité peut prendre des mois, voire des années : une convalescence longue qui engendre une invalidité temporaire et rend le patient inapte au travail. Alaa fait partie de ces centaines de blessés par balle. Suivi par HI, il commence sa rééducation.