Go to main content

Porte-parole de l’inclusion des personnes handicapées, Yetnebersh Nigussie, reçoit le “Prix Nobel alternatif” 2017

Ethiopie

Yetnebersh Nigussie a dédié sa vie à la promotion des droits et de l’inclusion des personnes handicapées. Elle a reçu ce mardi le prestigieux Prix Right Livelihood, appelé aussi « prix Nobel alternatif ». Elle se voit récompensée pour sa détermination à veiller à ce que les personnes handicapées ne soient jamais négligées. 

Yetnebersh Nigussie avec Haile Gebrselassie

Yetnebersh Nigussie avec Haile Gebrselassie | © Light for the World

Yetnebersh Nigussie a grandi dans l’Éthiopie rurale. Devenue aveugle à l’âge de cinq ans des suites d’une maladie, elle a été encouragée à poursuivre son éducation, et est aujourd’hui avocate, militante et Conseillère principale à l’inclusion pour l’organisation Light For the World. Son histoire témoigne de l'importance de l'éducation pour tous les enfants.

Depuis 2013, Yetnebersh a collaboré avec de Handicap International sur le projet Making It Work, qui plaide pour la prévention et la réponse aux violences faites aux femmes et filles handicapées.

Yetnebersh est également une avocate fervente de l'accès à l'éducation pour les enfants handicapés, l'une des priorités de HI, en Éthiopie et dans le monde.

HI félicite Yetnebersh pour son engagement et ses succès. Yetnebersh est parvenue à faire passer ces questions au premier rang des priorités internationales.

En recevant son prix, Yetnebersh a déclaré : "Si je pouvais changer une chose dans le monde, je changerais les mentalités afin que les gens pensent que l'inclusion - et non l'exclusion - est la norme." HI est fière de collaborer avec des personnes handicapées militantes, qui s’engagent pour faire de l’inclusion pour tous une réalité. 

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Est de l’Éthiopie, la crise oubliée
© HI
Secourir les déplacés/réfugiés

Est de l’Éthiopie, la crise oubliée

Les régions pastorales d’Oromia et de Somali, au Sud et à l’Est de l’Éthiopie, sont en proie à de graves violences inter-ethniques. Depuis septembre dernier, plus d’un million de personnes ont dû fuir leurs villages et se retrouvent déplacées dans des centaines de lieux d’accueil. HI intervient pour protéger les plus vulnérables, en premier lieu les femmes et les enfants. Fabrice Vandeputte, chef de mission HI en Ethiopie, explique l’origine de cette crise et la réponse apportée par l’association.

Crise des réfugiés du Soudan du Sud: Nous sommes partis sans nos parents
© P.Meinhardt / Handicap International
Secourir les déplacés/réfugiés

Crise des réfugiés du Soudan du Sud: Nous sommes partis sans nos parents

La crise des réfugiés au Soudan du Sud est l'une des plus alarmantes au monde. Des millions de Sud-Soudanais fuient les violences et l'insécurité alimentaire. 86 % de ceux qui recherchent la sécurité dans les pays voisins sont des femmes et des enfants. 75 000 enfants ont été séparés de leur famille et beaucoup sont malades et épuisés.

Afrique de l’Est : lutter contre la malnutrition de manière innovante
© Hans Maesen / Handicap International
Urgence

Afrique de l’Est : lutter contre la malnutrition de manière innovante

Au moins 820 000 enfants au Soudan du Sud, en Somalie, en Ouganda et en Éthiopie risquent de souffrir de malnutrition aigüe sévère en 2017. Handicap International propose des méthodes innovantes afin d’assurer leur guérison.