Go to main content

Un camp de déplacés bombardé

Un raid aérien contre un camp de déplacés syrien à Sarmada, près de la frontière avec la Turquie, a fait au moins 28 morts et plus d’une cinquantaine de blessés jeudi 5 mai.

 

Blessé à la colonne vertébrale par des éclats d’obus lors d’un bombardement, Dia’a est suivi par un kinésithérapeute de Handicap International

Handicap International condamne cette opération militaire et rappelle que les attaques indiscriminées, voire délibérées, contre les civils constituent des violations du Droit international. Les armes explosives sont utilisées de façon massive dans les zones peuplées en Syrie avec un impact épouvantable sur les civils, qui en sont les principales victimes. La communauté internationale doit agir pour mettre fin à cette pratique qui est la cause de lourdes pertes civiles également sur d’autres théâtres de conflits comme le Yémen, l’Ukraine ou l’Afghanistan.

Utilisées dans les zones peuplées, les armes explosives tuent, provoquent des souffrances et blessures graves (brûlures, plaies ouvertes, fractures, etc.). Elles sont la cause de handicaps et de traumatismes psychologiques lourds. Elles détruisent des habitations et des infrastructures civiles essentielles comme  les écoles et les hôpitaux et provoquent le déplacement forcé des populations.

Les restes explosifs qui demeurent sur les zones impactées, génèrent une menace permanente pour les populations civiles longtemps après les combats, rendant la vie sur place impossible et le retour dans les quartiers extrêmement périlleux une fois l’attaque passée ou le conflit terminé

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Pour la fin des bombardements de civils
© Thomas Dossus / HI
Droits Mines et autres armes

Pour la fin des bombardements de civils

HI sera présente au Forum de Paris pour la Paix du 11 au 13 novembre pour faire avancer son combat contre les bombardements en zones peuplées. Entretien avec Baptiste Chapuis, chargé de plaidoyer Désarmement à l’association sur les actions envisagée par HI lors de ce rendez-vous international.

La pire crise humanitaire au monde
© Camille Gillardeau / HI
Réadaptation Urgence

La pire crise humanitaire au monde

HI intervient dans 8 centres de santé et hôpitaux à Sana’a, capitale du Yémen, pour apporter des soins en réadaptation, une aide psychologique et distribuer des aides à la mobilité (béquilles, fauteuils roulants, etc.). Le conflit et le blocus imposé en novembre 2017 par la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite ont des effets dévastateurs pour la population. Maud Bellon, directrice des programmes de HI au Yémen décrit la situation.

Philippines : 5 ans après le typhon Haiyan
© Till Mayer/HI
Urgence

Philippines : 5 ans après le typhon Haiyan

8 novembre 2013, le typhon Haiyan frappe les Philippines et affecte plus de 15 millions de personnes. Cinq ans après le début de son intervention, HI soutient toujours les victimes de la catastrophe.