Go to main content

Garantir à tous un emploi de qualité

Insérer les personnes handicapées dans le monde du travail
Sénégal

Dans la région de Dakar, Handicap International (HI) aide les personnes handicapées à décrocher un emploi. À travers un suivi personnalisé, une offre de formation et la sensibilisation des entreprises, l’association les accompagne vers une insertion professionnelle réussie.

Grâce au projet d’insertion professionnelle de Handicap International, Ramatoulaye est caissière à la Banque Atlantique depuis 2015.

Grâce au projet d’insertion professionnelle de Handicap International, Ramatoulaye est caissière à la Banque Atlantique depuis 2015. | © E. Fitte-Duval / Handicap International

Les personnes handicapées ont souvent de grandes difficultés à obtenir un emploi salarié. Souvent, les locaux ne sont pas adaptés (absence d’ascenseur, sécurité insuffisante, etc.). Mais dans beaucoup de cas, elles souffrent surtout de préjugés. Beaucoup d’employeurs sont persuadés qu’une personne handicapée manque de compétences, qu’elle ne peut rien apporter à l’entreprise. Le handicap fait peur : on préfère tenir les personnes handicapées à l’écart.

Depuis 2014, Handicap International accompagne les personnes handicapées de la région de Dakar dans leur parcours professionnel. Elles bénéficient tout d’abord d’un suivi personnalisé, sous forme d’entretiens avec un travailleur social et un conseiller en emploi. Après la réalisation d’un bilan de compétences, un plan d’action est élaboré avec la personne en fonction de ses aspirations et de ses besoins. C’est alors qu’elle reçoit une aide sur mesure, par exemple sous la forme d’une formation, d’une mise en relation pour un stage ou de la sensibilisation d’un employeur potentiel.

Handicap International s’appuie sur un réseau local de plus de 90 employeurs et d’une dizaine de structures intervenant dans le domaine de l’emploi et de la formation. L’association aide les entreprises partenaires à adapter les lieux de travail pour les rendre accessibles aux personnes handicapées. Elle sensibilise aussi le reste du personnel pour permettre aux employés handicapés d’être mieux intégrés. Enfin, elle suit les personnes handicapées recrutées pour s’assurer que tout se passe bien à leur nouveau travail.

L’usine agroalimentaire Zena, qui transforme des fruits près du port de Dakar et compte plus d’une centaine de salariés, a par exemple déjà accueilli quatre personnes malentendantes suivies par Handicap International. D’autres personnes suivies sont en cours de recrutement, et les employés de l’usine ont été sensibilisés sur le handicap. De plus, la direction prévoit d’aménager ses nouveaux locaux pour les rendre accessibles aux personnes handicapées.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Libérer la Casamance de la menace des mines
© J-J. Bernard / Handicap International
Mines et autres armes

Libérer la Casamance de la menace des mines

La population de Casamance vit toujours sous à la menace des mines antipersonnel malgré la fin du conflit[1] dans cette région du Sénégal. Depuis décembre 2015, Handicap International mène des programmes de déminage. Après une première opération dans le village de Diagnon, l’association démine à présent 20 000 mètres carrés à Boutoute, à l’entrée est de Ziguinchor, afin de libérer les villageois de la menace des mines.

Face à une mine, quoi faire ?
© J-J. Bernard / Handicap International
Mines et autres armes Prévention

Face à une mine, quoi faire ?

Le conflit qui a tiraillé la Casamance pendant trente ans est maintenant terminé. Mais les mines antipersonnel sont toujours là, menaçant la vie des civils. En parallèle à ses opérations de déminage, Handicap International avec son partenaire, l’Association sénégalaise des victimes de mines (ASVM), informe et sensibilise la population aux risques posés par les mines. En huit mois, 60 écoles et 65 villages bénéficieront de sessions de sensibilisation. 

Le déminage est aussi une affaire de femmes
© J-J. Bernard / Handicap International
Mines et autres armes

Le déminage est aussi une affaire de femmes

Sept ans de carrière, plus de 50 mines trouvées et détruites : c’est le prestigieux palmarès de Fatou Diaw à seulement 31 ans. Passionnée par son métier dont elle connaît toutes les facettes, elle est aussi à l’aise avec les sondes, le détecteur de métaux ou une débroussailleuse. Témoignage.