Go to main content

« REYADAPTASYON, ANN FÈ L MACHE : faisons avancer la réadaptation »

Réadaptation
Haïti

A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre, Handicap International (HI) organise un évènement à Port-au-Prince, en Haïti, qui vise à mobiliser les autorités au sujet de la thématique de la réadaptation dans le pays. HI propose notamment une exposition photo et un concert, qui sera donné par le chanteur B.I.C., star haïtienne et ambassadeur de l’association.

Activités de réadaptation soutenues par HI dans des centres de réadaptation de structures publiques et privées en Haïti | © Nadia Todres/HI

Conférence de presse, expo photo et concert

En Haïti, plus de 800 000 personnes sont handicapées, et un grand nombre d’entre elles n’ont pas toujours accès aux soins de réadaptation dont elles ont besoin. La journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre[1], est l’occasion pour HI de mobiliser les autorités haïtiennes, dont le ministère de la Santé, au sujet de la thématique de la réadaptation. « Nous organisons une conférence de presse[2] et aborderons les questions relatives au secteur de la réadaptation : notamment ses enjeux, ses défis actuels et la place des usagers des services de réadaptation. Nous souhaitons valoriser et promouvoir les bienfaits de la réadaptation auprès d’un large public. Cet évènement présentera également le vernissage de l’exposition photos « REYADAPTASYON, ANN FÈ L MACHE » (photographe Nadia Todres), qui illustre les activités soutenues par HI dans des hôpitaux et centres de réadaptation à Port au Prince et Cap Haïtien. Et la star haïtienne B.I.C., Ambassadeur de l’association, donnera un concert avec son invité G13[3] en fin de journée. Plus de 250 personnes sont attendues à cet évènement », a expliqué Catherine Stubbe, directrice de HI en Haïti.

La réadaptation en Haïti

HI, active en Haïti depuis 2008, a notamment :

  • soutenu la formation en orthoprothèse délivrée par l’université de Don Bosco : 22 techniciens orthoprothésistes ont été diplômés[4]
  • formé 30 physiothérapeutes et 148 techniciens en réadaptation.
  • Elle continuera de s’investir dans la formation continue et favorisera la création d’une communauté virtuelle pour tous les professionnels de la réadaptation.
  • Elle favorise également l’accès des plus vulnérables, dont les personnes handicapées, aux services de réadaptation de qualité. Elle apporte aussi un appui (notamment organisationnel et technique) aux structures de santé de quatre hôpitaux départementaux.
  • Suite au séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, HI a proposé des soins de réadaptation à plus de 90 000 personnes, appareillé plus de 1 400 personnes et distribué 5 600 aides à la mobilité à des personnes handicapées.

 


[1] Le thème de la journée internationale des personnes handicapées 3/12/2017 : Des transformations durables pour une société inclusive

[2] En collaboration avec le ministère de la Santé publique et de la population, le bureau du secrétaire d'État à l'intégration des personnes handicapées et le centre de réadaptation HHH.

[3] Un groupe de personnes malvoyantes invité pour l’avant-première du concert.

[4] Techniciens orthoprothésistes de catégorie II, reconnus par l’International Society for Prosthetics and Orthotics.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Victime d'une mine à athlète paralympique
© Bas Bogaerts / HI
Réadaptation

Victime d'une mine à athlète paralympique

Flavio fait partie des milliers de victimes des mines en Colombie. Il a perdu sa jambe, mais peut se déplacer en toute autonomie grâce à la prothèse qu'il a reçue de Humanité & Inclusion. Et ses pas le conduisent souvent à la piscine, car Flavio est un nageur de compétition qui brigue une participation aux Jeux paralympiques.

Zena, secouriste volontaire, est touchée par une balle et perd la vue
© HI
Réadaptation Urgence

Zena, secouriste volontaire, est touchée par une balle et perd la vue

Lors des manifestations à Gaza, Zena se rendait sur place pour secourir les blessés. Jusqu’au jour où elle a été touchée par une balle. Ayant perdu l’usage d’un œil, c’est à son tour d’être aidée… : HI lui apporte des soins et un suivi psychologique

« Quand je serai grand, je volerai »
© Shumon Ahmed/HI
Réadaptation Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

« Quand je serai grand, je volerai »

Saiful a 7 ans. Il vit dans le camp de réfugiés rohingyas de Kutupalong, dans le sud du Bangladesh. Atteint d’une malformation congénitale, l’enfant a perdu sa jambe droite à deux ans. Avec le soutien de Handicap International, il a reçu une prothèse, marche et va à l’école.  L’enfant adore jouer avec ses amis, et a un rêve : devenir pilote.