Accès direct au contenu

Une crise complexe menace plus de 5 millions de personnes

Urgence
Ethiopie

La population de l’État du Tigré, en Éthiopie, est dépassée par l’étendue de la famine et l’instabilité ambiante. Humanité & Inclusion (HI) dévoile les quatre axes de son plan d’intervention.

Les équipes d’HI en route pour la région du Tigré, en Éthiopie, afin d’intervenir dans la crise en cours (2021).

Les équipes d’HI en route pour la région du Tigré, en Éthiopie, afin d’intervenir dans la crise en cours (2021). | © J. Avery/ HI

Chaque jour, la crise que connaît actuellement le Nord de l’Éthiopie, dans l’État du Tigré, s’aggrave un peu plus. Ce sont désormais 5,5 millions de personnes qui dépendent de l’aide humanitaire : la faim et la malnutrition font rage, l’insécurité est partout et les ressources sont extrêmement limitées.

Faim et malnutrition

Au moins 4 millions de personnes, soit plus de 90 % de la population, atteignent un seuil d’insécurité alimentaire alarmant. Selon l’IPC (cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire), 1,8 millions de personnes sont dans la phase d’insécurité alimentaire IPC 4 (Urgence) tandis que plus de 350 000 ont atteint la phase IPC 5 (Catastrophe/famine), où l’absence de nourriture se traduit par une malnutrition aigüe.

Parmi les personnes souffrant d’insécurité alimentaire aigüe et de malnutrition sévère, les enfants représentent 2,2 millions. Ils courent un danger de graves retards de développement et de maladies chroniques. Sans intervention urgente, ils sont des millions à risquer de développer un handicap permanent, ou tout simplement de mourir de faim. 

Protection

Le danger persistant dans la région du Tigré continue de menacer la sécurité des personnes les plus vulnérables. Au mois de mai seulement, plus de 500 cas de violences et d’agressions sexuelles ont été rapportés, dont environ 70 sur des enfants. Les écoles et les foyers servant actuellement à abriter des milliers de déplacés internes ont été pillés et saccagés, créant encore plus d'insécurité pour des personnes déjà forcées de fuir leur maison. Certaines zones sont même devenues totalement inaccessibles en raison de l’insécurité, isolant davantage leurs habitants, qui ont un besoin criant de denrées alimentaires, d’articles de première nécessité et de protection.

Les personnes en situation de handicap sont les plus à risque

Dans un contexte humanitaire déjà extrêmement dur, les personnes en situation de handicap et les personnes âgées courent un risque encore plus grand. Plus de 4 652 personnes handicapées ou présentant des besoins particuliers ont été identifiées jusqu’ici. Toujours beaucoup plus touchés en temps de crise, ces groupes de personnes sont plus exposés à l’isolement, à une diminution de l’accès aux soins de base et à une limitation de mobilité, ce qui les empêche de fuir les zones dangereuses.

Le plan d’intervention d’HI

« Le besoin d’articles de première nécessité et de services s’accroît chaque jour », explique Jeff Meer, directeur général États-Unis d’Humanité & Inclusion. « Nos collègues en Éthiopie ne peuvent que le constater : les populations fuient leurs maisons pour chercher refuge en ville. Les habitants des zones rurales isolées sont dangereusement coupés de toute assistance. Les besoins de financement sont élevés pour permettre à nos équipes de travailler efficacement et en toute sécurité avec les communautés touchées. Notre priorité est de faire en sorte que les personnes en situation de handicap et les personnes vulnérables puissent accéder sans courir de risque aux aides basiques comme spécifiques dont elles ont besoin. »

HI est présent sur le terrain et prépare actuellement la fourniture d’une aide qui sera vitale pour la population. Les équipes ont évalué la situation et les besoins humanitaires en rencontrant des membres des communautés impactées, d’autres ONG et des experts en sécurité et en logistique. HI, présent en Éthiopie depuis 1986, a élaboré un plan d’intervention d’urgence dans les secteurs de la santé mentale et de l’aide psychosociale, de la réadaptation, de la réponse humanitaire inclusive et de la protection. Actions prévues :

 

  • Premiers soins psychologiques par le biais de sessions de conseil individuelles et de groupe, et formation des soignants et du personnel humanitaire à la prise en charge des traumatismes ;
  • Service de réadaptation de qualité, y compris des séances de kinésithérapie, formation des soignants et du personnel humanitaire pour la prise en charge des personnes handicapées, y compris avec complications après blessure et pour plus de 300 000 déplacés internes ;
  • Réponse humanitaire inclusive axée sur les personnes en situation de handicap, les enfants non accompagnés, les femmes à risque de violence et d’exploitation et les populations vulnérables ;
  • Initiatives de protection des enfants dans les camps de réfugiés et foyers pour déplacés internes.
Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Haïti : Un mois après le séisme
© R.CREWS/ HI
Urgence

Haïti : Un mois après le séisme

Un mois après le tremblement de terre qui a dévasté le sud-ouest d'Haïti, les besoins humanitaires restent immenses. La catastrophe a fait plus de 2 000 morts et mis 650 000 personnes dans le besoin.

Haïti : HI étend l'évaluation des besoins après le tremblement de terre
© R.CREWS / HI
Urgence

Haïti : HI étend l'évaluation des besoins après le tremblement de terre

L’équipe d'urgence de Humanité & Inclusion (HI) se dirige vers le nord depuis les Cayes pour évaluer les besoins des populations de Grande'Anse suite au séisme

HI livre des aides à la mobilité dans la région touchée par le séisme
© Rawley Crews / HI
Urgence

HI livre des aides à la mobilité dans la région touchée par le séisme

Suite au tremblement de terre qui a frappé Haïti au mois d’aout, Humanité & Inclusion (HI) achemine de l’aide humanitaire par voie maritime pour soutenir les personnes touchées par la catastrophe