Go to main content

ACTUALITÉS

Par pays

OK

Par activité

Par date de publication

« Nous avons dû repartir de rien » 18 novembre 2016

Il y a deux ans, Sarmad a été blessé lors d’une attaque à Jalawla (Irak) et a dû être amputé. Quelques mois plus tard, sa famille a dû fuir la ville lorsque le groupe Etat islamique a pris le contrôle de sa ville. Au début de cette année, Sarmad et ses proches ont finalement pu rentrer chez eux. Handicap International procure aujourd’hui à ce jeune père de famille des soins de kinésithérapie et des séances de soutien psycho-social.

  • Irak

« Mon cœur s’est arrêté » 18 novembre 2016

Il y a deux ans, Salim a du quitter la ville de Jalawla avec sa famille lorsque le groupe Etat Islamique en a pris le contrôle. Durant leur fuite, son fils est décédé et Salim a fait une crise cardiaque. Depuis son retour à Jalawla, il est suivi par une équipe de Handicap International, qui assure des séances de kinésithérapie et de soutien psycho-social.

  • Irak

« J’ai retrouvé le sourire » 18 novembre 2016

Sabah a été amputé il y a plusieurs années, lors de l’une des guerres qui a secoué l’Irak. En 2014, l’arrivée du groupe Etat Islamique dans sa ville l’a amené à fuir avec sa famille. Au début de l’année 2016, ils ont finalement pu rentrer à Jalawla. Encore très traumatisé par tous ces évènements, Sabah bénéficie de séances de soutien psychosocial assurées par une équipe de Handicap Internationall. L’association lui a également fait don de matériel, pour faciliter son quotidien.

  • Irak

« Nous avons tout perdu » 17 novembre 2016

En août 2014, le groupe Etat Islamique prenait le contrôle de Jalawla, en Irak. La ville a depuis été le théâtre de nombreux affrontements qui ont engendré le déplacement de dizaines de milliers de personnes. Jalawla, reprise en décembre 2015 par les forces armées, reste aujourd’hui l’un des endroits les plus ravagés par le conflit. Depuis le début de l’année, les habitants commencent à se réinstaller, bien que la zone ne soit pas sécurisée. Handicap International mène des activités d’éducation aux risques et d’assistance aux victimes dans la ville. L’association y lancera également, très bientôt, des activités de déminage pour sécuriser les lieux.

  • Irak

Intervention dans le camp de déplacés de Hasansham 16 novembre 2016

Depuis le début de l’offensive pour reprendre la ville de Mossoul, le 17 octobre dernier, plus de 55 000 personnes ont été déplacées. Le camp de Hasansham a ouvert il y a une dizaine de jours, et il est déjà rempli. Plus de 10 000 personnes y ont été relogées.

  • Irak

Intervention dans le camp de déplacés de Khazer 16 novembre 2016

Depuis le début de l’offensive pour reprendre la ville de Mossoul, le 17 octobre dernier, plus de 55 000 personnes ont été déplacées. Plusieurs milliers d’entre elles ont trouvé refuge dans le camp de Khazer, situé à une quinzaine de kilomètres des lignes de fronts.

  • Irak

Mossoul : « Le nombre de déplacés a doublé la semaine dernière » 16 novembre 2016

Après un mois de combats intenses autour de Mossoul (Irak), plus de de 55 000 personnes ont été déplacées. Les équipes de Handicap International interviendront dès la semaine prochaine dans les différentes zones de regroupements, pour venir en aide aux personnes vulnérables ayant trouvé refuge dans les communautés et dans les camps. 

  • Irak

Libérer la Casamance de la menace des mines 16 novembre 2016

La population de Casamance vit toujours sous à la menace des mines antipersonnel malgré la fin du conflit[1] dans cette région du Sénégal. Depuis décembre 2015, Handicap International mène des programmes de déminage. Après une première opération dans le village de Diagnon, l’association démine à présent 20 000 mètres carrés à Boutoute, à l’entrée est de Ziguinchor, afin de libérer les villageois de la menace des mines.

  • Sénégal

Handicap International en Bolivie : plus de 2800 personnes bénéficient de soins de réadaptation 10 novembre 2016

En Bolivie, Handicap International accompagne la création de 7 centres de réadaptation  et favorise l’accès des personnes handicapées à des soins de qualité. En deux ans, plus de 2  800 personnes ont bénéficié de services de réadaptation.

  • Bolivie et Pays andins

Haïti : « L’ouragan Matthew continue de faire des ravages » 10 novembre 2016

L’ouragan Matthew a frappé Haïti le 4 octobre 2016. Un mois après, 1.4 million de personnes ont toujours besoin d’une aide humanitaire. De plus, des pluies diluviennes se sont récemment abattues sur le sud et le nord du pays, et de nombreuses routes sont complètement bloquées par des inondations. Handicap International poursuit son intervention d’urgence auprès des victimes de l’ouragan.

  • Haïti

Mossoul : Handicap International prépare une réponse à la hauteur de l’urgence 7 novembre 2016

Trois semaines après le début des opérations militaires pour reprendre la ville de Mossoul en Irak, plus de 34 000 personnes ont été déplacées. Handicap International se prépare à leur venir en aide et déploie d’importants moyens pour répondre à cette urgence. Point de situation sur l’intervention humanitaire de l’association.

  • Irak

« Je vais enfin pouvoir retourner à l’école » 7 novembre 2016

Au début de l’été 2015, Shua’a (9 ans) et sa famille ont été victimes d’un bombardement en Syrie. Shua’a a dû être amputée du pied gauche à la suite de cet accident. Sa famille vit désormais dans le camp d’Azraq en Jordanie. La petite fille sera très bientôt appareillée d’une prothèse avec l’aide de Handicap International, qui lui permettra de se déplacer sur de longues distances. 

  • Syrie

La réadaptation de Mohammad 2 novembre 2016

  • Jordanie

Ouragan Matthew à Cuba : les personnes handicapées particulièrement fragilisées 31 octobre 2016

Dans la nuit du 4 au 5 octobre dernier, l’ouragan Matthew s’est abattu sur le Sud-Est de Cuba, après avoir frappé Haïti, la République Dominicaine et la Jamaïque. A Cuba, cet ouragan a engendré des conséquences considérables pour les populations fragilisées, et notamment les personnes handicapées. Handicap International est présente depuis plus de 18 ans à Cuba et contribue, entre autre, à préparer les plus vulnérables face à d’éventuelles catastrophes naturelles. 

  • Cuba

« J’ai retrouvé l’espoir et mon indépendance» 31 octobre 2016

Ali vit dans le nord de la Syrie, au sein d’un campement de déplacés, à la frontière avec la Turquie. En janvier 2016, il a été blessé lors d’un bombardement dans son village d’origine. Handicap International accompagne Ali dans sa convalescence, à travers des sessions de kinésithérapie, des séances de soutien psycho-social et donations d’aides à la mobilité. 

  • Syrie