Go to main content

Handicap International va reconstruire 22 écoles

Urgence
Madagascar

Il y a un mois, le cyclone Enawo frappait Madagascar, touchant plus de 400 000 personnes. Maisons et infrastructures ont été sévèrement touchées dans le Nord-Est du pays. Handicap International lance la réhabilitation de 22 écoles endommagées dans les régions d’Analanjirofo et de Diana. Objectif : que les cours reprennent pour 8 500 élèves.

©Handicap International

Sébastien Edmond est directeur de l’école Ambodivoanio qui comprend 9 enseignants et 200 élèves : « Nous avions préparé la venue du cyclone en renforçant les bâtiments. Tous les matériels pédagogiques avaient mis à l’abri dans l’armoire et sous des tables. J’avais dit aux familles de ne pas sortir de chez elles. Après de 14 heures de vents et de pluies diluviennes, l’école a été très lourdement touchée. »

Handicap International participe à la réhabilitation de 22 écoles endommagées dans les régions d’Analanjirofo et de Diana, dans le Nord-Est. Cela représente 8 431 élèves et 229 enseignants. La réparation d’une école coûte moins de 2 000 euros. Handicap International travaille avec les associations de parents d'élèves pour l'évaluation des dégâts et la réalisation des travaux : remplacer des tôles, des planches en bois, collecter des bambous, etc. Ils sont dédommagés pour ce travail.

Handicap International à Madagascar

Handicap International est présente à Madagascar depuis 1986. Forte d’une équipe de presque 100 salariés, l’association lutte contre les maladies invalidantes comme la filariose lymphatique. Elle intervient en milieu carcéral pour améliorer les conditions de vie des détenus. Handicap International mène aussi un programme de santé maternelle et infantile pour réduire la mortalité des mères et des nouveau-nés. L’association s’emploie également à promouvoir les droits et l’inclusion des personnes handicapées en renforçant les associations qui les représentent. Handicap International développe aussi des actions pour l’accès à l’éducation des enfants exclus du système scolaire.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Se redresser sur ses jambes… et dans sa tête
© Ayman / HI
Réadaptation Urgence

Se redresser sur ses jambes… et dans sa tête

Il y a 6 mois, Salim, 17 ans, a été fauché par une bombe dans l’épicerie où il travaillait près de Hodeidah. Il a été soigné à l’hôpital de la ville où il a été amputé au-dessous du genou. Un véritable choc. Salim était angoissé : comment pouvait-il continuer à vivre avec une seule jambe ? Comment subvenir aux besoins de la famille ? Comment poursuivre sa scolarité ?

Réduire les risques de handicap
© Ayman / HI
Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Réduire les risques de handicap

Le conflit au Yémen dure depuis presque 4 ans. Les blessés arrivent dans les hôpitaux par vagues. À Sana’a, HI mène des programmes de rééducation dans 6 hôpitaux et 2 centres spécialisés. Voici les spécificités de la rééducation en temps de guerre :

Comment mener des opérations humanitaires au Yémen
© Ahmad AL-BASHA / AFP
Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Comment mener des opérations humanitaires au Yémen

Maud Bellon, directrice de HI au Yémen nous décrit la situation à Sana’a, où l’association est basée et mène ses opérations humanitaires.