Accès direct au contenu

La Fondation Mastercard s'associe à HI pour aider les réfugiés au Kenya

Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés
Kenya

La Covid-19 a frappé le monde entier, mais son impact a été ressenti de manière plus aiguë par les personnes en situation de vulnérabilité. Le Kenya n'a pas échappé à la pandémie et ses populations réfugiées dans les camps de Dadaap et de Kakuma ont dû faire preuve de résilience pour surmonter les nouveaux défis qui sont apparus.

Kassim Mohammed, 14 ans, est un réfugié somalien qui vit dans le camp de Dagahaley à Daadab, au Kenya.

Kassim Mohammed, 14 ans, est un réfugié somalien qui vit dans le camp de Dagahaley à Daadab, au Kenya. | © Humanity & Inclusion

Reprendre les classes malgré la pandémie

Grâce à au programme de rétablissement et de résilience face à la Covid-19 de la Fondation Mastercard, Humanité & Inclusion a pu élargir de manière significative l'accès à l'apprentissage et à la formation en ligne pour les réfugiés et les communautés d'accueil pour permettre aux enfants et aux jeunes de poursuivre leur éducation pendant la fermeture des écoles, et de renforcer les capacités d'apprentissage numérique pour soutenir un meilleur apprentissage et un meilleur enseignement une fois les écoles rouvertes. Ce projet met fortement l'accent sur les enfants handicapés et la mise en place d'interventions spécifiques répondant à leurs besoins d'apprentissage uniques.

Retrouver un emploi dans des conditions difficiles

La crise a entraîné la fermeture temporaire ou définitive de la plupart des micros, petites et moyennes entreprises, ce qui a entraîné des pertes d'emplois massives. Avec le soutien de la Fondation Mastercard, Humanité & Inclusion a également pu mettre en place des mesures pour aider les propriétaires d’entreprise, notamment celles et ceux vivant avec un handicap, à adapter leurs pratiques commerciales aux perturbations du marché résultant de la pandémie.

Programme de rétablissement et de résilience de la Mastercard Foundation face à la COVID-19

Le programme de rétablissement et de résilience de la Mastercard Foundation face à la COVID-19 a deux objectifs principaux. Premièrement, fournir un soutien d'urgence aux travailleurs de la santé, aux premiers intervenants et aux étudiants. Deuxièmement, renforcer les diverses institutions qui constituent la première ligne de défense contre les conséquences sociales et économiques de cette maladie. Il s'agit notamment des universités, des prestataires de services financiers, des entreprises, des start-ups technologiques, des incubateurs, des agences gouvernementales, des organisations de jeunesse et des organisations non gouvernementales.

Pour en savoir plus sur le programme de rétablissement et de résilience face à la COVID-19 de la Mastercard Foundation, veuillez visiter leur site.

Nos actions
pays
par pays

RELATIONS PRESSE

CANADA

Gabriel PERRIAU

ÉTATS-UNIS

Mica BEVINGTON

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Enfin de l'espoir : L'histoire de Malyun au Kenya
© Humanity & Inclusion
Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Enfin de l'espoir : L'histoire de Malyun au Kenya

Malyun, aujourd'hui âgée de 18 ans, a grandi en Somalie. À l'âge de cinq ans, elle jouait avec ses amis dans un champ près de chez elle lorsqu'elle a avalé un fragment de métal inconnu. Elle est immédiatement tombée au sol. Lorsque son père est venu à son secours, il a essayé de lui tenir la main pour la faire tenir debout, mais ses jambes ne tenaient pas. La famille a cherché un traitement médical à Mogadiscio, la capitale de la Somalie, mais tous les traitements ont échoué. Ils ont alors été envoyés au Kenya pour recevoir un traitement spécialisé. C'est à son arrivée à l'hôpital qu'on a diagnostiqué une paralysie des membres inférieurs chez Malyun.

Accéder à l'éducation, contre vents et marées
© Humanity & Inclusion
Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Accéder à l'éducation, contre vents et marées

Kassim Mohammed, 14 ans, est un réfugié somalien qui vit dans le camp de Dagahaley à Daadab, au Kenya. Sa vie quotidienne n'est pas toujours facile, mais Kassim est également confronté à une situation différente de celle des autres réfugiés de son âge, car il est malvoyant et souffre d'un handicap à une jambe ! Malgré cela, Kassim fait preuve de détermination et va tous les jours à l'école, où il est maintenant en septième année.

Vivant avec une paralysie, Imani ouvre un magasin dans un camp de réfugiés
© Humanity & Inclusion
Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Vivant avec une paralysie, Imani ouvre un magasin dans un camp de réfugiés

Lulachi Imani, 29 ans, vit avec sa mère et ses cinq frères et sœurs dans le camp de réfugiés de Kakuma, dans le nord du Kenya. Originaire de la République démocratique du Congo, elle a dû fuir le pays en raison de nombreux raids contre sa tribu. Malheureusement, au cours de son voyage, elle a été impliquée dans un accident de la route qui a provoqué une lésion de la moelle épinière, paralysant ses deux jambes.